A la uneFootballNîmes Olympique

NÎMES OLYMPIQUE 1950-1957 : La découverte du haut niveau et les premières émotions

Au début des années 50 la France du football fait connaissance avec le Nîmes Olympique. Et les adversaires avec le brûlant stade Jean-Bouin...

L’équipe de la saison 1950-51 qui est promue en D1 et ½ finaliste de la coupe de France (Photo /DR)

La première partie des années 1950, marque l’entrée des Nîmois dans le gotha des clubs Français. Une arrivée fracassante qui a bien failli déboucher sur un énorme exploit.

L’exercice 1949-50 est un des plus brillants pour les Crocos et aujourd’hui encore, une des saisons les plus importantes. Depuis quelques années déjà, les Nîmois font partie des prétendants à la montée en D1. Mais ils leur manque toujours un petit quelques choses pour franchir le cap.

Lors de l’été 1949, le président Chiariny recrute l’international néerlandais Thimmermans, l’Ukrainien Paul Makar, Lafont des Cheminots Nîmois et deux strasbourgeois, Schwager et Haan. De plus, Nîmes conserve ses meilleurs éléments.

En 1951, les Crocos ratent le titre de champion de France pour un point

Les bons résultats sont immédiats. Les Crocos enchaînent les victoires. Le 9 Octobre 1949, au soir d’une victoire 4-2 contre Alès, Nîmes prend la tête de la D2 pour ne plus la lâcher. Les hommes de Pierre Pibarot remportent 25 de leurs 34 matches et ne s’inclinent qu’à deux reprises (à Alès et à Valenciennes).

Mais dans cette saison exceptionnelle, le talent des Crocos va jaillir aux yeux des français à la faveur d'un magnifique parcours en coupe de France. Kader Firoud et ses coéquipiers éliminent trois équipes qui terminent dans le top 6 de la D1. Toulouse 2-1 (4e de D1), Bordeaux 4-1 (le futur champion de France) et Sochaux 4-3 (6e à la fin du championnat). Les Nîmois ne s’inclinent qu’en demi-finale face au Racing Paris 3-0.

Le Nîmes Olympique version 1953-54 termine 9e de D1 (Photo /DR)

Première montée en D1 et première ½ finale de coupe de France, cette saison 1949-50 est gravé dans la légende du club. Le 27 août 1950 est une date historique avec le premier match du Nîmes Olympique en D1 (défaite à Strasbourg 2-1). Le 10 septembre, au stade Jean-Bouin, c’est la première victoire (3-0 contre Nancy). Mieux encore, le 25 mars 1951, après une victoire au Havre 4-2, les Crocos sont leaders de la D1. Ils le sont encore à deux journées de la fin mais ils ratent le titre pour un point et terminent 5e.

La saison suivante est aussi bonne avec une 6e place. Le 16 mai 1951, Stephane Dakowski, le gardien de but devient le premier Croco à porter le maillot de l’équipe de France (Ecosse – France 1-0). Lors des années qui suivent, Nîmes rentre un peu dans le rang mais n’est jamais menacé de relégation. Le stade de Jean-Bouin, avec son ambiance brûlante, devient pour les visiteurs le terminal des prétentieux.

Le Nîmes Olympique reste invaincu au stade Jean-Bouin du 17 février 1952 au 15 avril 1953

Nombreux y laissent des plumes. Dans leur antre, les Crocos font mordre la poussière aux cadors. En 1951 Reims s’incline 3-0, en 1952 c'est Lille qui subi une ‘manita’ 5-0, en 1953 l’AS Monaco encaisse un 6-2 humiliant et en 1957 c’est encore un 3-0 contre Reims. Toutes ces victimes ont terminé le championnat dans le top 5. Nîmes reste invaincu à Jean-Bouin du 17 février 1952 au 15 avril 1953.

Le 31 mars 1957, contre Lens, Hassan Akesbi et Bernard Rahis étaient aux avant-postes (Photo /DR)

Le 21 août 1955, Le Nîmes Olympique débute le championnat avec comme nouvel entraîneur, Kader Firoud qui remplace Pierre Pibarot. L’ancien joueur débute très mal avec une large défaite à domicile (1-5 contre le Racing de Paris). La suite sera nettement meilleure...

Norman Jardin

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité