A la uneActualitésSociété

FAIT DU JOUR C’est un beau roman, c’est une belge histoire : la France est en finale !

Partout dans le Gard, on a regardé le match face aux Diables rouges belges ! Et le résultat final (1-0) a bien sûr enflammé les Gardois...

Beaucoup de monde en terrasse au bar le Victor Hugo sur le boulevard éponyme de Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Une histoire belge qui se termine bien et fait sourire tous les Français et a fortiori les Gardois... À Nîmes, les klaxons ont résonné une bonne partie de la fin de soirée après la victoire des Bleus de Didier Deschamps (1-0) face à des Belges qui nous ont longtemps fait trembler.

Avec les Bleus en finale, c’est le peuple de Nîmes qui s’est levé pour fêter cette victoire gagnée difficilement face aux amis Belges. « Je ne m’y attendais pas mais quelle joie ! C’est ma première coupe du monde en tant que supportrice et franchement c’est sympa », avoue Audrey. « J’avais vécu 1998 et je retrouve presque le même engouement, comme il y a deux ans contre le Portugal en finale de l’Euro. Ces Français me font vibrer et le pays entier est derrière eux », lance Jérôme.

Joie pour le camembert, tristesse pour la frite… « Je suis déçu mais nous n’avons rien prouvé sur ce match donc la victoire française est presque méritée. Bonne chance à vous pour la finale. Nous vous soutiendrons car cette partie du tableau est la plus ardue », rassure Dédé le supporter d'outre-Quiévrain.

Avec le boulevard Victor Hugo fermé à la circulation, les jeunes (et moins jeunes) s’en sont donnés à cœur joie et ont vécu l’instant comme il le fallait, dignement et chaleureusement. La finale aura lieu dimanche, voilà de quoi préparer une journée spéciale !

Au Prolé de Nîmes, bar centenaire et donc plus vieux que la coupe du Monde, on sait accueillir de tels événements (Photo Anthony Maurin).
Face au contemporain Carrée d'art et à l'antique Maison carrée, la coupe du Monde fait le plein (Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).
Le boulevard fermé à la circulation, certains ont choisi de déménager... (Photo Anthony Maurin).
Certains tentent les selfies de familles (Photo Anthony Maurin).
Supporters et fiers de l'être (Photo Anthony Maurin).
Drapeau géant à la Brasserie des Antonins (Photo Anthony Maurin).
Derniers instants de tension (Photo Anthony Maurin).
Première victoire de Nîmes en L1? Non, les Bleus sont en finale du mondial 2018 (Photo Anthony Maurin).

Les Graulens sont à fond ! Les puristes sont au Léon !

Au Grau-du-Roi, c'est dans les bars que les supporters se retrouvent. Nous sommes chez Léon et des supporters, il y en a de tous les âges ! (photo Véronique Palomar )
Le plus imperturbable des supporters (photo Véronique Palomar )
Ici, ce n'est pas la foule mais la vraie passion est au rendez-vous (photo Véronique Palomar )
Qui a dit que les filles n'aimaient pas le foot ?(photo Véronique Palomar )

Et  voilà le premier !

c'est pour la France, Freddy, le patron du Léon, Premier but et Freddy envoie Gloria Gaynor dans la sono ! (photo Véronique Palomar )
Quand la France mène, Pacha vient donner un coup de main au bar (photo Véronique Palomar )

On est en finale  !

Yeahhhhh ! (photo Véronique Palomar )
Il le savait ! (photo Véronique Palomar )

Paroles de supporters

Au Léon, on rit, on chante, on se prend en photo. On est en finale : c'est ÉNORME ! Premier à réagir, Éric, un Graulen, un vrai de vrai : c'est lui qui fait tourner le pont. Eh, maintenant, on va arrêter de la critiquer cette équipe de France !

Il y a Éric, le pur et dur ! (photo Véronique Palomar)
L'ambiance lors du match, sur la place aux Herbes d'Uzès (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

À Uzès les Herbes prennent feu !

À Uzès, la d’ordinaire paisible place aux Herbes avait des allures de stade en ce soir de demi-finale. Avant même le coup d’envoi, les terrasses des cafés affichaient complet et les supporters des Bleus, ainsi qu’un nombre non négligeable de supporters des Diables rouges, étaient déjà chauds, n’hésitant par exemple pas à craquer un fumigène, à faire éclater des pétards ou à lancer des coups de cornes de brume.

L'ambiance lors du match, sur la place aux Herbes d'Uzès (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Comme probablement un peu partout en France, le but d’Umtiti a provoqué une véritable explosion, qui laissera rapidement place à la tension, coups de boutoir des Belges obligent. Et chaque intervention défensive ou arrêt de Lloris sera fêté presque comme un but.

Au coup de sifflet final, sur la place aux Herbes d'Uzès (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Donné après six interminables minutes d’arrêts-de-jeu, le coup de sifflet final a été une véritable délivrance et le coup d’envoi d'une troisième mi-temps qui, avec ou sans les Belges, donnait la frite et s'annonçait des plus festives et...endiablées. Une fiesta qui s’est prolongée jusque tard dans la nuit à coups de klaxon et d'embrassades fraternelles. Et pas qu'à Uzès !

Anthony MAURIN (à Nîmes), Véronique PALOMAR (Au Grau-du-Roi) et Thierry ALLARD (à Uzès) 

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 33 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité