A la unePolitique

NÎMES Le bâtiment « en jean » de Rudy Ricciotti

L'architecte du MuCEM à Marseille a dessiné le futur immeuble du Département où seront rapatriés 500 agents.

(Photo : droits réservés)

Engagé et attaché à Nîmes, Rudy Ricciotti a imaginé une grande façade vitrée et sérigraphiée par des milliers de jeans empilés !

C'est ce matin qu'a officiellement été présenté le nouvel immeuble du département du Gard. Fin 2019 « il accueillera dans ses 9 700 mètres carrés, 500 agents qui travaillent actuellement sur cinq sites à Nîmes», rappelle le président Socialiste de la collectivité, Denis Bouad.

Située en face des Sept Collines (parc Georges-Besse), la bâtisse sera signée par l’architecte de renom Rudy Ricciotti. À son palmarès, le professionnel de 66 ans a imaginé le MuCEM (Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée) de Marseille ou encore le Département des arts de l’islam du musée du Louvre, à Paris.

Un bâtiment « en jean »

« Je connais bien Nîmes», introduit l’architecte qui a inscrit son oeuvre « dans la dérision et l’humour », comme l'illustre une façade vitrée, sérigraphiée par des milliers de jeans empilés. Un clin d’oeil à la ville où la matière a été inventée. Par ailleurs, le bâtiment sera entièrement réalisé en béton « dont l’empreinte écologique est moindre, comparée aux tôles importées de Chine !», dénonce-t-il.

L'acte d'achat a été signé ce matin par la société immobilière de Stéphanie Sagnard, le président Denis Bouad et le groupe Tissot (Photo : Coralie Mollaret)

Au départ, Rudy Ricciotti ignorait que le bâtiment serait acheté par la collectivité. Le voilà soulagé : «c’est bien que l’argent du peuple, celui de nos impôts, retourne au monde du travail. » Avant d’ajouter avec son franc-parler : « j’avais peur que des commerces s’installent avec leurs façades recouvertes de publicité ! C’est atroce ! C’est ça la vraie laideur !»

Rudy Ricciotti. : « le prix est plus bas que bas ! »

Il n’en reste que cette nouvelle acquisition à 21 M€ pour le Département, n’est pas du goût de tous les élus. L’opposition centriste s’était émue du coût l'investissement, le qualifiant d'«excessif ». «Je ne peux pas laisser dire ça ! Le prix est plus bas que bas ! Ne confondons pas moralisme de bistrot et la morale tout court », rétorque Rudy Ricciotti. Des propos appuyés par la société immobilière Tissot qui fait remarquer : «le prix est 10 à 15% en-dessous de celui du marché. »

Et au président Denis Bouad de conclure : «d’abord, nous économisons de l’argent avec cette nouvelle acquisition puisque nous arrêtons de louer des locaux. Ensuite, je ne m’y installe pas dedans avec les élus ! Ce sont des locaux fonctionnels pour les agents et plus accueillants pour le public ». Les nouveaux agents devraient y poser leurs valises fin 2019.

Coralie MOLLARET

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “NÎMES Le bâtiment « en jean » de Rudy Ricciotti”

  1. Alors que la France doit faire des économies, ainsi que les départements dont les budgets explosent, voilà encore des élus inconscients, qui gaspille l’argent public. Trop de pouvoir ces élus ! A dégager !

  2. Et, « en même temps », ces élus bradent le patrimoine du Gard, à Nîmes le parc Meynier de Salinelles. Une honte, ces élus ! Pour qui se prennent-ils ? Qu’ils commencent donc par diminuer leurs indemnités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité