Politique

GARD Benoît Hamon est venu prendre le pouls

L’ex-candidat socialiste à la Présidentielle était en visite hier à Villeneuve-lez-Avignon.

Benoît Hamon était ce mardi à Villeneuve (Photo : Coralie Mollaret)

Une page s’est tournée en 2017 avec sa défaite à la Présidentielle et aux Législatives. Mais Benoît Hamon ne s’est pas retiré de la vie politique pour autant.

Il y a un an, l’ex-ministre frondeur de François Hollande lançait son mouvement «Génération.s». Aujourd’hui, son parti revendique 60 000 membres dont une partie est regroupée dans les dix comités locaux du Gard. « Quand on se souvient que l’écologiste Yannick Jadot avait été désigné à la primaire avec 1 500 voix et que le dernier congrès du PS a rassemblé 40 000 votants… Ce n’est pas si mal », s'amuse Benoît Hamon.

Hier à Villeneuve, le responsable politique a visité la Chartreuse, après un passage à Avignon pour le festival. Benoît Hamon a parlé culture. Un vecteur de développement économique et de cohésion sociale. En témoigne le mondial de football où la France a fêté dans sa diversité la victoire des Bleus. « Mais ce moment est éphémère. Comment s’aimer durablement ? Qui propose un débouché durable à tout ça ? », interroge Benoît Hamon.

L’homme du revenu universel aimerait que ce soit lui : «il faut remettre l’homme, son rapport avec les autres et avec l’environnement au centre d’un projet. » Un projet porté lors des Européennes 2019 ou des Municipales de 2020. « Il nous faudra une liste avec le plus large rassemblement possible. Le Président Macron voudrait nous faire croire qu’il n’y a de place que pour En Marche!, France Insoumise et l’extrême-droite. Ce n'est pas la réalité ! »

Communiquant averti, Benoît Hamon suscite la sympathie par son humour. D’ailleurs après ses mésaventures électorales, il assure ne pas être moins audible : « quand on regarde les études d’opinion, les deux personnalités de gauche les plus populaires auprès des Français sont Mélenchon et moi. » L’ex-socialiste soutient que ces anciens thèmes de campagne, notamment sur les perturbateurs endocriniens, commencent à germer dans la société. Alors en plantant de nouvelles graines lors de ses déplacements, il espère bien les voir pousser lors des prochaines échéances…

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité