A la uneActualitésSociété

NÎMES Voirie : des efforts seront faits

Le maire, Jean-Paul Fournier, en avait fait un argument de campagne. Les grands travaux achevés, place désormais à la rénovation de la voirie.

La Rue Sully (Photo Anthony Maurin).

C'était attendu par l'immense majorité des Nîmois. Il faut dire qu'ici plus qu'ailleurs, les routes sont en piteux état. Nids de poules, ornières, trottoirs défoncés sous potelets mal placés... Les rues de Nîmes font trop souvent peur à voir. Surtout après une décennie de chantiers d'envergures.

La Ville va y remédier, enfin en partie et cela sera définitivement validé lors du prochain conseil municipal qui se tiendra en septembre. Oui, le budget primitif alloué à cette rénovation de grande échelle était de 17,6 millions d'euros mais la Mairie veut aller plus loin avec plus de deux millions d'euros supplémentaires qui seront ajoutés au pot commun des travaux.

Les réseaux secs et humides seront eux aussi refaits (Photo Anthony Maurin).

Cette hausse de 30% du budget accordée aux travaux de voirie permettra une partie d'une bonne rénovation urbaine structurante pour les 750 km de voirie de la ville. Le plan privilégie la réhabilitation des axes en zones denses, en zones fortement dégradés et dans le cadre de la valorisation du centre-ville.

En détaillant le budget, on se rend compte du prix de l'éclairage et de ce qui va avec comme les feux, le contrôle d’accès ou la signalisation qui représentent 6,1 millions d’euros du budget total. Les places du tour de l’Écusson où passe le TCSP, les quais de la fontaine, les abords musée de la romanité, les rues d’Aquitaine, Cité Foulc, le tour des halles mais aussi Pissevin (Corot) et rénovation urbaine du Chemin Bas font quant à elle grimper la facture de 4,5 millions d'euros.

Richard Flandin, adjoint à la voirie, et Jean-Paul Fournier,maire de Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Autre montant de 4,1 millions dédiés à la réfection des chaussées, des quartiers "Politiques de la Ville" (subventionné à 80%), des giratoires du boulevard Salvador Allende (périphérique), du parking des Costières, de quelques enrobés et la pose d'un bi-couche. À noter que dans le budget supplémentaire attribué à ce projet, la majorité des crédits sont destinés à la rénovation de voiries à hauteur de 1,9 million, s’ajoutant aux 2,2 millions initialement prévus.

Pour 1,6 million d'euros, quelques trottoirs, petites maçonneries, ouvrages d’art et élargissements, mobilier et dallage du centre-ville... Seront ajoutés. Pour ce second semestre version 2018, 11 rues font leur apparition dans les chantiers locaux : Rue Charles Martel, Rue du Fort, Rue Preston, Rue de l’Écluse, Rue Bernard Aton, Chemin du Serre Paradis, Rue Mareschal, Chemin de l'Alouette, Rue Général Faidherbe, Rue Dieudonné, rue Coste et la Rue Henri Poincaré.

Tout cela sera à ajouter à quelques sites à Valdegour, Pissevin ou encore au Clos d'Orville.

Travaux sur la ville (Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “NÎMES Voirie : des efforts seront faits”

  1. La rénovation des voiries est une compétence obligatoire de la Mairie de Nîmes. L’augmentation du budget est la conséquence du retard pris depuis 10 ans. Il n’y a pas applaudir des deux mains ou féliciter Monsieur le Maire pour cette mise en conformité de notre voirie. Toujours étonnant que ces travaux fleurissent en fin de mandat avec la communication qui va avec…….

    1. j’ai été victime d’un accident de la route en deux roues l’année dernière aux abords du quartier pissevin, à cause de l’état déplorable de la chaussée……. la police a déclaré cela en chute fortuite, personne n’a rien vu, la route est parfaite, il n’y a pas (sic) de déchets, d’obstacles, ni de chaussée glissante…(bien sûr) bref on bâcle, on classe, facile, en plus une femme à moto ça ne sait pas piloter (20 ans de permis jamais un chute)……..un an après l’enrobé était refait exactement à l’endroit de mon accident….merci la ville de Nîmes.. merci les assurances et merci la police de n’avoir rien fait…j’aurai dû me battre, mais trop compliqué avec des blessures corporelles …..actuellement, les routes sont pleine de nids de poule non signalés et il y a toujours autant de détritus au bord ce ce boulevard….potentiel obstacles à des deux roues entre autres…….c ‘est honteux. vive Nîmes. merci la ville. donc il n’y a vraiment pas de quoi se vanter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité