A la uneActualités

FAIT DU JOUR Une bande de Fous réunie pour Johnny

Les Fous Chantants édition 2018. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Ils sont de retour ! Comme chaque année, lors de la dernière semaine de juillet, la capitale des Cévennes est envahie par les Fous chantants, ces choristes qui préparent un concert d’exception dans les arènes.

On les reconnaît à leur badge accroché autour du cou, où qu’ils aillent. On les reconnaît aussi à leur façon de se déplacer, toujours en groupe. On les reconnaît enfin à leur voix, qui ne fait plus qu’une lorsqu’ils chantent tous en chœur. Venus des quatre coins de France, et parfois de l’étranger, les Fous chantants occupent chaque été, à Alès, le devant de la scène lors de la dernière semaine de juillet.

773 choristes dont 335 nouveaux

Ce samedi 21 juillet, six jours avant le premier concert dans les arènes, les choristes sont arrivés de bonne heure et de bonne humeur au fort Vauban. Le directeur artistique, Fabrice Schwingrouber, le directeur musical, Emmanuel Paterne, les chefs de chœur et le chef d’orchestre les attendaient de pied ferme pour un programme intense de répétitions.

Après le café d’accueil, Michel Dumazert, co-président de l’association organisatrice, lève le voile sur le nombre de choristes : « vous êtes 773 ! L’an dernier, c’était 605. On compte 335 nouveaux et beaucoup de choristes belges », lesquels se lèvent joyeusement dans l’assemblée. « Les Fous chantants, poursuit-il, c’est aussi une cinquantaine de bénévoles qui œuvre, tout au long de l’année, à l’organisation de l’événement. Et pendant cette semaine, toute notre équipe sera à vos petits soins, comme d’habitude ! »

Les Fous Chantants édition 2018. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Avant d’entrer dans le vif du sujet, le directeur artistique souligne la charge de travail qui attend les participants, tous plein d’énergie pour ce premier jour. « Vous devez gérer votre corps et votre santé. S’il y a un matin où vous êtes fatigués, vous dormez. Pas tous en même temps évidemment ! Nous avons deux concerts à faire, ce sera intense. Notre objectif, c’est de tout déchirer et de ne pas arriver complètement éclatés. » Il faut dire que le challenge est de taille : pour ce cru 2018, les Fous chantants rendent hommage à Johnny Hallyday, en présence de Christophe Maé. Et l’immense répertoire de l’éternelle idole des jeunes va probablement donner du fil à retordre aux passionnés de chant, qui s’entraînent déjà depuis plusieurs semaines chez eux…

Alès, capitale de la chanson pendant une semaine

Les Fous chantants ne se limiteront pas à faire vibrer les arènes lors des deux soirées de concert. Cette année, c’est toute une semaine chantante qui est prévue avec une multitude d’animations en soirées. Elles ont commencé dès hier soir avec le concert de Natasha Saint Pier et Amaury Vassili. La chanteuse canadienne aux deux millions d’albums vendus et le jeune ténor français ont d’abord fait un saut au fort Vauban pour rencontrer les choristes, mais surtout pour les écouter chanter à l'unisson "L'envie".

Natasha Saint-Pier et Amaury Vassili à la rencontre des Fous, au fort Vauban. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Quelques heures plus tard, plusieurs centaines de personnes sont venues aux arènes pour écouter les deux artistes qui ont lancé les festivités de cette semaine chargée.

Amaury Vassili dans les arènes du Temperas, hier soir. Photo Élodie Boschet / Objectif Gard
Natasha Saint-Pier et Amaury Vassili dans les arènes d Alès hier soir. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Ce dimanche, dès 21h30, c’est au tour des Grandes gueules a capella, un quatuor riche en trouvailles musicales et en folies vocales, de faire le show dans les jardins du Bosquet. Lundi, place à la Nuit des Fous ! À partir de 20h45, sur la place des Martyrs de la Résistance, les choristes proposeront un avant-goût de leur concert-hommage à Johnny Hallyday, suivi d’une grande soirée cabaret. Mardi, même lieu, un karaoké géant sera ouvert à tous les chanteurs amateurs dès 20h45 (lire ici). Spectacle garanti !

Le lendemain aussi avec le tremplin musical prévu à 21h30 au théâtre de verdure, destiné à tous les auteurs-compositeurs-interprètes amateurs (modalités de participation sur ce lien) et dont la marraine sera la chanteuse Lou, révélée dans l’émission The Voice kids. Le gagnant assurera la première partie des deux concerts des Fous chantants, les 28 et 29 juillet. Jeudi soir, l’édition des 20 ans en film (hommage à Florent Pagny – 2017) sera projetée dans les jardins du Bosquet. Enfin, chaque soir, des pianos en libre-service seront à disposition dans six bars partenaires de la ville et une dizaine de cafés-restaurants labellisés « bars chantants » programmeront des mini-concerts ou des karaokés (lire ici). Plus on est de fous…

Élodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité