A la uneActualitésPubli Reportage

BELLEGARDE Mao, le sosie du chien présidentiel vous attend au refuge des animaux !

Publi Reportage

Photos: Linda Mansouri

Le refuge de Bellegarde est un des plus grands de la Fondation Assistance aux Animaux. Situé sur la départementale 6113, entre Nîmes et Arles, c’est un véritable havre de paix ou miaulent et aboient à l’unisson nos chers compagnons du cœur.

Objectif Gard vous plonge dans l’histoire de six adorables boules de poils. Portrait !

Gadji

Photos: Linda Mansouri

Gadji est un adorable labrador mâle de couleur sable. Né en juillet, le refuge a fêté il y a quelques jours ses huit bougies. Gadji fait partie des tristes victimes d’abandons. Jugés trop « encombrant » pour certains, les chiens représentent une grande partie des pensionnaires du refuge. Ce que Gadji aime par-dessus tout, s’amuser. C’est pour cette raison que le meilleur système de dressage doit passer par le jeu. Une pelote, un bâton, et le tour est joué !

Petite anecdote à son sujet, après avoir vécu la douloureuse expérience de se faire mordre par un animal, certains enfants ont repris confiance grâce au contact avec Gadji. Le Labrador est absolument sans danger pour les enfants assez grands mais il peut être « dangereux » pour les plus petits à cause de sa grande force dont il n’a même pas conscience. Votre surveillance sera donc de mise.

Très docile, joueur et intelligent, Gadji devient rapidement la star lors des promenades ! Les visiteurs résistent difficilement à l’envie de le caresser. Rappelons-le, tous les animaux du refuge ont bénéficié à leur arrivée des premiers traitements médicaux nécessaires. Gadji est donc identifié, tatoué, castré et en pleine forme pour vous câliner ! Très sociable, il s’entend aussi bien avec les mâles qu’avec les femelles. L’attirance des labradors pour le milieu aquatique n’étant plus à prouver, Gadji sera le premier à sauter dans le bain pour sa douche hebdomadaire !

Vous résistez encore ? Les quelques lignes qui vont suivre auront raison de vous…

Kohanna 

Photos: Linda Mansouri

Kohanna est un setter, une race de chien de chasse d'origine britannique. De taille moyenne, la chienne a une très belle robe noire truitée de taches beiges et fait fondre la majorité des bénévoles de la fondation.
Âgée de dix ans, la belle anglaise fait partie de la tribu des anciens et bénéficie à ce titre du contrat « Senior ». En effet, pour ces glorieux anciens, la fondation a pensé à tout. Le contrat permet aux adoptant de ne pas avoir à supporter la charge financière des frais vétérinaires inhérents à l’âge avancé des animaux (Relire notre article ICI).

Les anciens ont la particularité d’être attachants et agréables à vivre. Preuve en est, Patricia, fidèle bénévole du refuge, en a déjà adopté deux pour leur offrir un foyer chaleureux. Attention, qui dit fleur de l’âge ne dit pas forcement mollesse ou flemmardise. Kohanna déborde de vitalité et d’entrain. La chienne se paie même le luxe d’avoir son petit caractère et se mélange difficilement avec les autres femelles. Ne vous y méprenez pas, c’est elle la star !

Chaque jour passé au local de l’association est un jour de moins qu’elle aurait pu passer dans un vrai foyer. Il est important de préciser que la Fondation Assistance aux Animaux ne pratique pas l’euthanasie de convenance. En venant adopter Kohanna, vous ferez donc deux bonnes actions, le bonheur d’un animal qui va pouvoir libérer une place pour un autre dans le besoin.

Mao

Photos: Linda Mansouri

À tout juste deux ans, Mao est déjà une star au refuge. Il ne vous rappelle rien ? Et pourtant… Mao est la copie conforme de Nemo, le chien présidentiel, locataire canin de l’Elysée et fidèle compagnon du président Macron !
Soyez sans crainte, Mao ne vous réclamera pas un jardin de l’acabit de celui du palais présidentiel, seulement une petite cour et des promenades pour dégourdir ses patounes. Et oui, Mao se lasse très vite de la vie en enclos.

Mao est pensionnaire depuis tout juste deux mois. Ainsi va la vie, ses frères et sœurs l’ayant quitté, le toutou se retrouve donc seul au refuge. Comment lui résister ? Impossible de poursuivre son chemin sans s’approcher pour le câliner. Ce labrador croisé griffon au pelage noir a tout pour plaire. Il aime jouer mais sait rester tranquillement à sa place s’il comprend que « ce n’est pas le moment ». Mao n’est pas envahissant et ne se livre pas à des effusions exagérées bien qu’il soit d’un caractère gai et jovial. Attention, il ne fera pas l’impasse sur sa tendresse quotidienne, les pattes bien installées sur vos genoux !

Norris

Photos: Linda Mansouri

Norris est un accidenté de la vie. Le félidé s’est retrouvé au mauvais endroit, au mauvais moment et a subi la négligence d’un conducteur imprudent. Transporté dans un état critique au refuge, Norris a rapidement retrouvé la forme grâce aux premiers soins prodigués par toute l’équipe.

Ne vous y méprenez, même avec une patte gauche absente, Norris surpasse ses congénères dans l’art de bondir d’un lit à l’autre dans la chatterie ! Son rêve serait de vivre dans une maison avec un petit jardin et des arbres, où il pourrait tendre des embuscades à de petites proies et libérer son énergie dans des courses improvisées. Rien que ça…

Âgé d’un an, ce chat européen est très câlin et a le contact facile avec les enfants. En revanche, le félidé ne manquera pas une occasion de taquiner ses paires ou de tenter un feulement en guise d’intimidation. C’est un peu lui le roi... Entreprenant et rapide, ses mouvements et son attitude rappellent beaucoup ceux de la panthère. Il se montre méfiant, agressif ou voleur uniquement par nécessité ! Son péché mignon ? Les siestes au soleil…

Amnésia 

Photos: Linda Mansouri

Amnesia tient son origine du grec ancien qui signifie « perte de mémoire ». Notre deuxième félin n’aurait pas pu porter meilleur nom que celui-ci… Préparez-vous à oublier tous vos tracas du quotidien des lors que vous aurez vu cette peluche !

Sa faiblesse ? Invitez-la à jouer avec un plumeau ou un ruban, elle vous adoptera aussitôt !
De nature très joueuse, cette bouille à bisous de sept mois ne perd aucune occasion de jouer avec un morceau de tissu pendant ou un lacet défait. On vous le dit, Amnesia a tout ce qu’il faut pour vous occuper l’esprit et vous faire passer un agréable moment.

Quarante, c’est le nombre d’appels que la fondation reçoit chaque jour pour des chats et autres chatons abandonnés lâchement dans la rue. A tout juste sept mois, la jeune demoiselle a été trouvée avec sa première portée de chatons… Une fois pour toutes, finissons-en avec les légendes qui courent encore sur la stérilisation des chats. Ils ne deviennent ni idiots, ni obèses, ni indifférents quand ils sont opérés. Ils ne peuvent plus se reproduire, ce qui est en fait la clef d’une cohabitation harmonieuse avec leur famille humaine…

Des chiots et chatons récupérés dans des poubelles, des portées entières abandonnées dans le maquis, des chattes errantes affamées et épuisées avec des petits accrochés à leurs mamelles... Ces scènes se répètent inlassablement, au grand désespoir des bénévoles du refuge.Si changement il y a avec la stérilisation, il ne peut que profiter au propriétaire qui aura un chat joueur, avec un tempérament peut être un peu plus puéril et câlin que s’il était resté entier… Qui s’en plaindrait ?

Bétadine 

Photos: Linda Mansouri

Betadine, dite « Beta » pour les intimes, est une femelle de petite beauté. Agée de deux ans, elle a été retrouvée seule, vagabondant dans la rue. Cette élégante demoiselle, tigrée bicolore, aime se prélasser des heures sur un canapé ou autre fauteuil molletonné.

Nous vous mettons au défi de ne pas craquer face à ses beaux yeux émeraude. Beta se montre espiègle et surtout très curieuse. Gare aux sacs de course posés négligemment sur la table de la cuisine, son flair la guidera directement vers votre escalope de poulet ! Ce pimpant félidé s’adapte très bien à la vie en appartement. Très sociable, elle aime la présence de l’humain et aime qu’on prenne soin d’elle. En cela c’est aussi un chat très facile à manipuler. Vous le constaterez par vous-même, Beta n’aura aucune difficulté à instaurer un lien fortement affectif avec toute la famille. Elle s’offrira même le luxe de faire rire la maisonnée avec ses figures acrobatiques et ses facéties.

Ainsi s’achèvent nos portraits du jour. Vous avez déjà un chouchou ? On s’en doutait un peu...

Le refuge est situé sur la route d’Arles (D6113), 30127 Bellegarde. Il vous accueille tous les jours même le dimanche, de 13h30 heures à 17 heures.

Pour plus de renseignements, vous pouvez le contacter au 04 66 01 13 21

Texte et photos : Linda Mansouri

Etiquette

Linda Mansouri

Après un Master 2 en Communication, j'ai choisi d'intégrer un journal dans l’ère du temps et trait d'union entre les Gardois... Ma mission: inventer tous les jours de nouvelles façons de vous interpeller, de vous surprendre et de créer du lien avec vous !

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité