A la uneEconomie

GALLARGUES D’Orangina au Nîmes Olympique : l’agence MGT Quidam, c’est toujours un succès !

Philippe Gas au milieu de ses équipes chez MGT Quidam à Gallargues-le-Montueux Photo : DR/ObjectifGard

Le succès d'une entreprise c'est aussi la réussite d'un dirigeant. Pour l'agence de communication globale MGT Quidam à Gallargues-le-Montueux, la réussite, c'est avant tout la satisfaction clients. Comme le Nîmes Olympique, pour qui l'agence a construit le nouveau logo. Rencontre avec Philippe Gas, le patron.

En avril 1994, quand Philippe Gas crée son agence, d'abord à Nîmes puis à Clarensac, pour enfin atterrir à Gallargues-le-Montueux depuis 2014, son mot d'ordre c'est le service. "Les gens aiment travailler avec nous", évoque d'emblée Monsieur Pub qui renchérit, "le service, c'est un vrai métier. On fait le maximum pour être indispensables à nos clients".

Et même aller au bout du monde. La marque Orangina peut en témoigner quand elle a vu décoller l'équipe opérationnelle de MGT Quidam vers l'Asie à la recherche de la dernière touche qui manquait dans le cadre d'un projet de recommandation stratégique.

Ne reculant devant aucun obstacle, MGT s'est fait une place au soleil dans le Gard. "On travaille et on a travaillé pour les plus belles entreprises de la région et des marques reconnues à l'international. Je peux vous citer Sherco, Dolphin, Whirlpool, Haribo ou encore Maison avenir tradition mais aussi des institutionnelles comme Nîmes métropole, le Département de l'Hérault ou le Pont du Gard", énumère pas peu fier Philippe Gas à la tête d'une entreprise gardoise qui pèse - et ce n'est pas rien -, 3 millions de chiffre d'affaires et emploie 14 salariés.

Ce qu'attendent les clients, c'est le savoir-faire MGT Quidam autour de trois axes : la créativité, l'expertise et le service. Le tout assaisonné pour l'édition, la communication ou des spots publicitaires clé en main pour la TV et le digital. Comme le définit sa collaboratrice principale Isabelle qui travaille à ses côtés depuis 13 ans : "nous sommes les couteaux suisses de la communication. On trouve toujours la solution. C'est pour cela que nos clients nous font confiance depuis de longues années."

En atteignant une forme de maturité, la prochaine étape de l'agence est de se tourner davantage sur son territoire. "Je rêve de travailler pour ma ville ou mon département pour apporter mon expertise", concède Philippe Gas. Comme une forme de regret, il regarde d'un œil avisé les performances de sa cousine héraultaise l'agence Wonderful, "une agence qui me plait", tout en reconnaissant qu'à 52 ans "il n'a pas envie de se prendre la tête".

Le nouveau logo de Nîmes Olympique

Pourtant, on le sait bien, la prise de tête, c'est la base du métier des publicitaires. L'expérience Nîmes Olympique en est le parfait exemple. Après la polémique autour d'un précédent logo vite rangé aux oubliettes, le challenge pouvait se révéler catastrophique pour l'image du club mais aussi de l'agence.

C'est une rencontre avec Rani Assaf, président des Crocodiles nîmois qui a tout déclenché. Philippe Gas accepte de relever le défi bien avant que la montée ne soit actée. "C'est un logo porte-bonheur", pense savoir celui qui a dû présenter à Gallargues-le-Montueux, dans ses propres locaux, le logo aux supporteurs et à Rani Assaf lors d'une réunion de travail. "L'adhésion a été immédiate. Un moment rare, une évidence. C'est comme un morceau de musique que l'on écoute pour la première fois et dès les premières notes, on a une bonne impression."

L'expertise de 25 ans à côté d'un logo de club de football n'a que peu d'importance. "Lors du dévoilement du nouveau logo du Nîmes Olympique, conçu par mes équipes, nous avons reçu plus de félicitation qu'en 25 ans de carrière. C'est fou, sur des courriers de toute la France, on avait des "Bravo" inscrits", raconte le dirigeant gardois.

Il faut dire que pour contenter les supporteurs et la direction du Nîmes Olympique lors de la conception du nouveau logo, il a dû s'armer de patience et faire preuve de doigté. Plusieurs journées de travail, des dizaines de propositions balayées, et puis finalement un logo moderne, entre celui du Paris-Saint-Germain et le tout nouveau logo de la Juventus de Turin. Simple et efficace. "Je suis fier de notre logo sans prétention. C'est une réussite qui combine intelligemment les valeurs et l'avenir du club."

La deuxième étape concerne le maillot du Nîmes Olympique. Présenté ce mardi en fin de journée à la presse, Philippe Gas espère que cette fois-ci encore, la satisfaction sera au rendez-vous. Mais la reconnaissance ultime pour ce dirigeant Nîmois est plus personnelle. Ses yeux se remplissent d'émotions à l'évocation de sa fille. "Je rêve dans 10 ans qu'elle puisse être à mes côtés. Je suis tellement fier de mes équipes que j'espère la convaincre de me rejoindre à la fin de ses études."

Sûr de lui, assurément. Loin d'être un défaut, Philippe Gas est avant tout un chef d'entreprise qui a réussi par son travail et celui de ses équipes. Comme un bon slogan publicitaire bien connu des amoureux de la chaîne cryptée, Philippe Gas c'est tout "Et tellement + encore".

Abdel Samari

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité