ActualitésFootballNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Bâtir une nouvelle histoire en toute sobriété

Pour ce retour en Ligue 1 après 25 ans d'absence, le Nîmes Olympique va arborer un maillot simple, tout en rouge, avec un sponsor unique, l'aménageur foncier Hectare.

Max Portalès, président d'Hectare, aux côtés de Franck Proust, premier adjoint au maire de Nîmes et Julien Plantier, délégué aux sports (photo Abdel Samari)

Bâtir une nouvelle histoire en toute sobriété, c'est la définition que l'on peut donner au nouveau maillot du Nîmes Olympique pour la saison 2018/2019 de Ligue 1. Trois gammes ont été présentées devant les dirigeants du club et les élus de la ville. Et tous ont l'air satisfait. 

Dans le magnifique cadre du restaurant gastronomique de Jérôme Nutile au Mas de Boudan, la nouvelle tunique des gladiateurs a été dévoilée, ce mardi soir. C'est le plus connu des journalistes gardois, Jean-Jacques Bourdin, qui s'est mué en maître de cérémonie. Juste le temps de remercier tous les acteurs : les membres du club, la Ville de Nîmes, Nîmes Métropole, la société MGT Quidam qui a conçu le maillot et l'entreprise Hectare, le sponsor. Avant de passer au moment très attendu, la découverte du précieux paletot qui laisse entrevoir de grandes soirées de passion.

"Après la victoire en Coupe du Monde, la présentation du nouveau maillot est le premier rendez-vous qui nous replonge dans notre équipe de cœur. On sent que la pression monte", se prépare Franck Proust, premier adjoint du maire de Nîmes. Un maillot simple qui plaît au représentant de Jean-Paul Fournier, "sobre dans le maillot, efficace dans le jeu." Ce dernier en a profité pour glisser un petit mot sur la mise aux normes du stade des Costières : "on résout tous les problèmes techniques, tout sera prêt."

Rassuré ? La parenthèse est refermée. L'humilité retranscrite dans cette tenue, ravit évidemment le directeur sportif, Laurent Boissier : "j'aime les choses épurées." Avec forcément une préférence parmi les trois couleurs, "moi c'est le rouge, obligé c'est nos couleurs." L'occasion de souligner que le Nîmes Olympique arbore un nouveau logo pour la deuxième année consécutive.

"On a choisi Hectare par fidélité, même si on a perdu un peu d'argent"

Jean-Jacques Bourdin fier de présenter les tenues de combat pour pénétrer dans l'arène de la Ligue 1 (photo Abdel Samari)

Un nouveau blason pour les Crocos qui a tapé dans l’œil de son plus fidèle parrain. "Il résume tout : le croco, la ville, le foot. Espérons qu'il nous porte chance", confie Jean-Jacques Bourdin. Le journaliste de la matinale de RMC a participé à la conception commerciale de la nouvelle tenue. "C'est très rare d'avoir qu'un seul sponsor. C'est un souhait de ne pas submerger le maillot. Nous avions plusieurs sollicitations mais on a choisi Hectare par fidélité même si on a perdu un peu d'argent." Le conseiller du président qui s'est même trouvé des points communs avec le président d'Hectare, Max Portalès : "maintenant que vous êtes cévenol et protestant ça ne se discute plus !"

Cet aménageur foncier gardois, était déjà le sponsor des Crocos pour la deuxième partie de la saison dernière. À la trêve, le maillot était encore vierge, Hectare s'est alors associé avec le club. Un nouveau partenariat où la société a vu grand : "c'est le plus gros partenariat financier que nous mettons en oeuvre pour un club sportif à ce jour. Je ne peux pas vous dire le montant mais on a cassé la tirelire !", s'exclame Max Portalès, président fondateur du groupe.

Le passage en Ligue 1 et une augmentation de la médiatisation ont entraîné quelques ajustements qui ne sont pas anodins quand on met la main à la poche. "On a remonté le logo de l'entreprise au niveau des pectoraux car au niveau du ventre, le maillot est souvent plissé. Et puis pour les interviews, c'est mieux car les prises de vues se concentrent sur le haut du joueur." Un maillot pour lequel le chef d'entreprise a participé avec sa fille Anne et il se réjouit du travail accompli : "je suis très fier de ce partenariat. Nîmes Olympique est une équipe à notre niveau. On progresse ensemble avec une volonté commune de réussir. Les joueurs mouillent le maillot et nous la chemise." 

Concernant les supporters, il faudra attendre courant août pour se procurer le maillot. Le club n'a pas encore fixé le prix. Mais quand on aime, on ne compte pas.

Corentin Corger

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité