Actualités

NÎMES Terres de Rouvière : un espace dédié à la détente et au sport

Ancienne propriété de l’armée, le terrain de 45 hectares deviendra en 2021 un espace naturel où les Nîmois pourront se détendre et faire du sport.

Image d'illustration (droits réservés)

C’était l’une des promesses de campagne de Jean-Paul Fournier (Les Républicains) lors des Municipales de 2014.

En janvier, la ville de Nîmes a acquis auprès du ministère de la Défense un terrain de 45 hectares, couramment appelé « Terres de Rouvière. » Confié à la conseillère municipale déléguée au développement des espaces verts, Nora Makran, le projet prévoit d'aménager un espace naturel dédié à la détente et au sport d'ici 2021.

Quel projet ?

Présenté début juillet aux comités de quartier, les premières pistes prévoient deux parcours de VTT (niveau familial), un parcours de santé de 2 km, une zone de musculation comprenant trois ou quatre éléments, un sentier de randonnée pour les promenades piétonnes, des jeux d’enfants, de boules ainsi qu’un parking. D’autres réunions de concertation sont prévues jusqu’à la fin 2018.

Toutefois avant de commencer les travaux d’aménagement, il est nécessaire de dépolluer le site, en raison des activités qui y étaient pratiquées par l’armée. Les travaux de débroussaillage ont débuté au printemps, permettant la réalisation d’un diagnostic sur les munitions enfouies.

300 000 € pour dépolluer le terrain 

Un marché public a été attribué en avril. Le montant de la dépollution dépendra des quantités et de la nature des munitions trouvées à enlever. Une première approximation table sur un millier de cibles en surface et en profondeur. Aujourd'hui, le montant minimum de dépollution est estimé à 300 000 €. Ce chantier sera terminer en hiver prochain. 

Il a été convenu avec le ministère de la Défense que le montant total de la dépollution soit déduit du prix d’acquisition des Terres de Rouvière.

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité