A la uneActualitésSociété

PAILLOTTES & GUINGUETTES À Dions, les platanes, les boules et le Gardon

Pendant tout l'été, Objectif Gard vous emmène à la découverte des plages et bord de rivières du département.

Vue de la terrasse, devant la guinguette, le terrain de boules ombragé et non loin du Gardon qui est sur la gauche (Photo Anthony Maurin).

L'été ne touche pas encore à sa fin mais la pluie arrive... D'ailleurs, quel meilleur moment pour aller faire un tour à Dions, sur les rives du Gardon qui déborde allègrement lorsqu'une crue est annoncée.

En ce mercredi de pluie et d'orages, alors que partout ailleurs les pompiers et autres secouristes sont de sortie, ici, presque rien. Tant mieux pour notre moment " guinguette ".

(Photo Anthony Maurin).

En arrivant, un vaste parking. Comme nous sommes bien en avance, nous décidons de découvrir les lieux en nous baladant au gré des panneaux indicatifs. Un gouffre ? Allez, zou, on tente l'aventure ! En espadrilles et sandales, pas commode mais on tente quand même. Dions est connu pour ce temple à ciel ouvert, cet espace clos d'en-bas duquel on voit le monde tel qu'il est, circulaire et vertigineux.

Les rougets au parmesan (Photo Anthony Maurin).

Retour à la guinguette après la petite marche pour l'appétit. Pour réhydrater la machine, quelques bulles régionales et des tarifs assez bas, une rareté avec ce genre de bulles. Passons au menu du jour. En entrée, salade de betterave et deux plats au choix. Un sauté de volaille sauce curry et lait de coco ou un faux filet sauce béarnaise. Dans la foulée, à choisir entre deux desserts, l'île flottante et le tiramisu à l'ananas, ou directement le fromage. Le tout pour moins de 11 euros. Imbattable.

Le sauté de volaille, curry et lait de coco (Photo Anthony Maurin).

Salade imposée, nous prenons le sauté de volaille puis le tiramisu pour terminer. Simple, la salade de betterave n'est pas là pour faire rêver mais apporte une certaine dose de fraîcheur et met en jambes. Le sauté de volaille au curry et lait de coco est lui aussi simple mais efficace. Le tiramisu à l'ananas, surprenant mais visiblement pas mauvais, tient plus du crumble que du tiramisu. Il n'en est pas moins savoureux.

Pour tester et aller au bout du sujet, nous prenons un plat à la carte. Les trois rougets au parmesan cloront les débats. Une légère surcuisson mais une bonne idée, un poisson noble et rare dans ces tarifs alors rien à redire.

Au final, la Guinguette de Dions est un excellent rapport qualité/prix, à deux pas du Gardon et au pied d'un village tranquille perdu dans un océan de garrigue. À refaire.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 33 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité