A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Enfin de retour dans l’arène…

25 ans après le Nîmes Olympique retrouve enfin la Ligue 1 à Angers, ce soir, à 20 heures. Un premier test où il n'est pas question de faire de la figuration.

Image d'illustration

Officiellement de retour en Ligue 1 depuis trois longs mois, le Nîmes Olympique rentre enfin dans le vif du sujet. Un match à l'extérieur, ce soir (20 heures) à Angers, pour la première journée de cette saison 2018/2019. Serein, Bernard Blaquart va pouvoir jauger le niveau de son équipe mais il a prévenu, la montée n'est pas un aboutissement. 

On en a tant rêvé, on y est ! Nîmes est en Ligue 1 et désormais il va falloir montrer que les Crocos ont leur place dans l'élite du football français. "C'est énorme pour ce groupe mais il ne faut pas que ça soit une fin en soi. Même si on est le petit de la Ligue 1, ça ne doit pas être une finalité", appuyait Bernard Blaquart, toujours aussi calme, lors de la conférence de presse d'avant-match, ce vendredi après-midi. Ses joueurs avaient aussi le visage détendu, prêts à en découdre.

Après l'échauffement, les joueurs se sont affrontés dans une petite opposition en trois équipes de six contre six. Un court terrain pour travailler les automatismes dans les petits espaces. Un moyen également de peaufiner la communication entre les joueurs. Après cet exercice intense, place à une séance de coups de pied arrêtés où Bobichon, Savanier et Bouanga répétaient leurs gammes. Les coups-francs pourront être bénéfiques cette saison et peut-être dès ce soir.

Le niveau pour la Ligue 1 ? 

Forcément impatients, la question est surtout de savoir si le Nîmes Olympique a le niveau pour évoluer en Ligue 1. Pour cela coach Blaquart a un mot à la bouche "se jauger". "Personne peut dire si on a le niveau, si on va être capable de lutter. Nous n'avons pas de repères, pas de joueurs d'expérience Ligue 1 mis à part Diallo."  Sept recrues donc cinq pressentis pour être titulaires demain : Diallo, Landre, Miguel, Bouanga et Bernardoni. Les trois derniers évoluaient en Ligue 2 la saison dernière comme la majorité de l'effectif nîmois.  "Est-ce que des bons joueurs de Ligue 2 sont capables d'être tout de suite bon en Ligue 1 ? C'est ça la question. On aura la réponse dans quelques temps", analysait le technicien nîmois.

Cette première sortie à Angers sera donc l'opportunité d'avoir un tout premier aperçu des forces et faiblesses des troupes nîmoises. Un des points forts pourrait être le 4-4-2 qui assure spectacle et buts. Une organisation que l'entraîneur a décidé de poursuivre : "on va démarrer en 4-4-2 offensif même très offensif. Si on prend des raclées, on va nous dire : "bon vous êtes gentils avec votre "4-2-4" mais bon faut faire autre chose." Les résultats feront que notre jeu évoluera dans un sens ou dans l'autre."

Tout pour l'attaque, l'ADN du Nîmes Olympique et Bernard l'a bien compris, "je pense qu'à Nîmes depuis toujours on a envie de voir son équipe aller de l'avant." Alors que pourrait-il arriver aux Crocos sur cette première journée ? "Je ne veux pas que mon équipe soit timide, timorée et complexée. La seule crainte est de voir les joueurs ne pas se libérer." L'excitation de la découverte devrait permettre aux joueurs de se lâcher.

"Rien à perdre, je déteste cette expression"

L'objectif est clair et net, c'est la victoire qui est visée au stade Raymond-Kopa face à un adversaire qui suit une croissance dont le Nîmes Olympique peut s'inspirer. Le club angevin démarre sa quatrième saison consécutive dans l'élite. "Vu de l'extérieur, c'est un club assez exemplaire. Une progression régulière avec les mêmes personnes", reprenait le coach. Plus que le score de ce premier match, la copie rendue a beaucoup de valeur, "se jauger me paraît encore plus important que le résultat".

Et surtout ne dites pas que le dernier budget de Ligue 1 (20 millions d'euros) n'a rien à perdre, "je déteste cette expression. Ça n'existe pas, on a toujours quelque chose à perdre. Je préfère "beaucoup à gagner", concluait le coach. Pour cette rencontre, ce dernier qui "souhaite toujours l'arrivée d'un joueur supplémentaire" est privé de son capitaine Harek, blessé au fessier droit. Mais également de Valdivia, qui doit finalement se faire opérer des ligaments croisés et qui devrait rater une bonne partie de la saison. Et de Guillaume, prêté par Angers, une clause ne l'autorise pas à jouer cette rencontre. Une équipe qui reste compétitive, il n'y a plus qu'à. Suerte !

Corentin Corger

Le groupe retenu : Bernardoni, Valette - Paquiez, Miguel, Alakouch, Lybohy, Briançon, Landre - Savanier, Valls, Diallo, Bobichon - Ripart, Bozok, Depres, Thioub, Bouanga, Vlachodimos.

Compo probable : Bernardoni - Alakouch, Briançon (cap.), Landre, Miguel - Thioub, Savanier, Diallo, Bouanga - Ripart, Bozok.

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité