A la uneFootballNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Quand les Crocos vont au-delà du réel

À l’issue d’un match qui restera dans les mémoires, les Nîmois s’imposent à Angers 4-3, à 10 contre 11 et après avoir été menés 3-1.

 

Les supporters Nîmois étaient aux anges pour leur retour en L1 (Photo Norman Jardin / Objectif Gard)

Le Nîmes Olympique a signé un tonitruant retour en Ligue 1. Après avoir frôlé la correctionnelle, les Crocos se sont imposés après une fin de match incroyable. 

Dans les premiers instants, Alakouch récupérait le ballon et transmettait à Thioub qui passait en revue quatre adversaires avant de piquer le cuir au-dessus de Butelle (0-1, 4e). Un but Maradonesque ! Les Crocos entraient parfaitement dans la rencontre, et moins de dix minutes plus tard, Savanier servait Bouanga mais le gardien de but angevin sortait à temps. Quelques secondes après, Bouanga était cette fois-ci plus rapide que le goal du SCO, mais la porte se refermait devant lui.

Les Nîmois perdaient 3-1 à un quart-d'heure de la fin

Après un premier quart-d’heure favorable aux Nîmois, les joueurs locaux montraient le bout de leur nez et à la suite d'un ballon perdu par Diallo, Fulgini centrait fort pour Tait qui ratait le cadre. Du coté Nîmois, il était impossible de mettre Bozok sur orbite. Angers était de plus en plus dangereux et sur un centre de Bahoken, Landre ratait son intervention mais pas Capelle qui égalisait (1-1, 33e). Les joueurs de Stéphane Moulin étaient galvanisés par ce but et Tait échouait sur Bernardoni.

A la fin du match, les Crocos ont remercié leurs supporters (Photo Norman Jardin / Objectif Gard)

Le retour des vestiaires était terrible pour les Crocos qui encaissaient deux buts en quatre minutes (Fulgini 2-1, 52e et Traoré 2-2, 56e). La foudre s’abattait sur les Nîmois qui étaient au bord du naufrage. Dans la tempête, une frappe de Tait, contrée par Briançon échouait sur le poteau. Première balle de match ratée par Angers. Perdu pour perdu, les Crocos décidaient d’attaquer, toujours et encore.

Un retournement de situation extraordinaire

Diallo et Bozok laissaient leur place à Valls et Depres. Le match basculait alors dans la folie. Briançon distribuait une galette pour Depres qui sur son premier ballon en L1, réduisait l’écart (3-2, 76e). L’espoir revenait dans le camp gardois mais Miguel recevait un deuxième carton jaune. Il laissait ses coéquipiers à 10 contre 11.

En conférence de presse, Bernard Blaquart a salué l’état d’esprit de ses joueurs (Photo Norman Jardin / Objectif Gard)

À quatre minutes du terme, Manzala, seul aux six mètres ratait l’immanquable. Seconde balle de match ratée par les hommes de Stéphane Moulin. Sur la contre-attaque, Thioub centrait pour Ripart qui, au second poteau, égalisait (3-3, 86e). Incroyable !

Bernard Blaquart « Ces types sont dingues ! »

C’était déjà énorme mais nous n’avions pas encore tout vu. Comme des affamés, les Nîmois se jetaient encore à l’abordage. Il ne restait alors que 120 secondes dans le temps réglementaire quand Ripart centrait pour Depres, qui d’une tête plongeante donnait la victoire aux Crocos (3-4, 88e). Les Nîmois étaient heureux comme des enfants dans une cour d’école. À l’issue de la rencontre, Bernard Blaquart avait du mal à analyser la performance de ses joueurs. « On est passé par tous les sentiments, il n’y a qu’eux qui y croyaient. Ces types sont dingues, c’est remarquable ». La Ligue 1 est prévenu, impossible n’est pas Nîmois.

D’Angers (Maine-et-Loire), Norman Jardin

1e journée de Ligue 1.

ANGERS SCO - NÎMES OLYMPIQUE  3-4

Stade : Raymond-Kopa.

Mi-temps : 1-1.

Arbitre : M. Gauthier

Spectateurs : 9 534.

But pour Angers : Capelle (33e), Fulgini (52e) et Traoré (56e)

But pour Nîmes : Thioub (4e), Depres (76e et 88e) et Ripart (86e).

Avertissements à Angers : Manceau (42e) et Bamba (70e)

Avertissement à Nîmes : Miguel (75e et 79e)

Carton rouge à Nîmes : Miguel (79e)

 Angers : Butelle – Manceau, I. Traoré (cap), Thomas, Bamba – Fulgini (Manzala, 83e), Pajot (Santamaria, 73e), Mangani, Tait – Capelle (Reine-Adelaine, 72e), Bahoken. Entraîneur : Stéphane Moulin.

Remplaçants non utilisés : Michel, Andreu, Pavlovic, Manzala et Kanga.

Nîmes : Bernardoni – Alakouch, Briancon (cap), Landre, Miguel – Thioub, Savanier, Diallo (Depres, 76e), Bouanga (Valls, 64e) – Ripart, Bozok (Paquiez, 81e). Entraîneur : Bernard Blaquart.

Remplaçants non utilisés : Valette, Lybohy, Bobichon et Vlachodimos.

 

 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité