A la uneActualitésSociété

TOROS Triomphe assuré pour le 2e trophée Sébastien Castella ?

On ne sait pas si le maestro sera de la partie mais la course aura lieu le dimanche 26 août à 18h dans les arènes de Bellegarde.

Le lot de La Paluna qui sera combattu à Bellegearde pour le 2e Trophée Sébastien Castella avec Raphaël Coulomb, organisateur, et Vincent Fare, éleveur (Photo Anthony Maurin).

C'est à la ganaderia de La Paluna, sur les rives du Rhône et à la sortie de Saint-Gilles (route de Fourques), qu'était présentée la novillada sans picador du deuxième Trophée Sébastien Castella, organisé par l'association de Bellegarde Passions et Traditions.

Comme son nom vient de l'indiquer, le Trophée a lieu à Bellegarde. En plus d'être la deuxième édition, la course célébrera autre chose. Pour Vincent Fare, l'heureux éleveur, " nous avons commencé en public, en novillada sans picador, en 2008. 2018 est donc une année importante pour valider nos triomphes antérieurs, mise à part la course de 2016 à Istres. L'année dernière, nous nous sommes bien récupérés en sortant, selon moi, notre meilleure novillada depuis nos début et c'était à Bellegarde. Si les toreros n'avaient pas failli aux aciers, nous aurions pu assister à une novillada triomphale avec huit ou neuf oreilles ! "

On a bien essayé de l'attraper mais personne n'y est arrivé... Désolé. (Photo Anthony Maurin).

Et ce n'est certainement pas Raphaël Coulomb, l'organisateur, qui va contredire ces propos. " La Paluna a triomphé l'an dernier avec deux toros de vuelta. Il était juste normal de voir La Paluna revenir pour cette deuxième édition du Trophée. Nous n'avons même pas regardé ailleurs car avec Vincent nous sommes quasiment tombés d'accord le soir même de cette course. "

Des petits novillos qui devraient régaler le public. En effet, la novillada sans picador se fait rare de nos jours et dans la région. Seules les arènes de Bouillargues jouent le jeu. C'est donc avec un plaisir certain que Bellegarde poursuit son chemin et continue de promouvoir les jeunes et les toros de demain. Demain... la peur, mais aussi la raison de vivre des éleveurs.

Celui-là, par contre... Il aurait pu nous attraper ! (Photo Anthony Maurin).

Vincent va bientôt connaître un grand changement dans la vie de son cheptel. " 2018 est la dernière rame de la lignée d'Enganito, notre semental (reproducteur) que nous avons depuis 2006. Toutes les novilladas lidiées jusqu'à maintenant, c'est ce toro qui nous les a données donc nous lui devons tous nos triomphes. L'année prochaine, c'est Pirata, le novillo gracié par Andy Younes à Saint-Gilles, qui sera le père de tout le monde. On verra, nous avons hâte de savoir ce que ça va devenir. En attendant, je serais très heureux si la novillada de Bellegarde pouvait être du même niveau que celle de l'année dernière. Je signe des deux mains dès aujourd'hui ! Même si elle était un ton en-dessous... Je serais content. "

Vincent Fare dévoile et commente son lot (Photo Anthony Maurin).

Après une revue des toros, passons aux toreros. " Sans prétention, c'est une novillada sans picador qui réunit un des meilleurs cartels de la saison avec Pablo Paez, Solalito et Tristan Espigue. Pablo Paez a coupé deux oreilles à Bayonne et c'est le seul à l'avoir fait pour l'instant depuis le début de la saison. Il a coupé à Séville et y a fini finaliste. Il vient de couper six oreilles dans un village proche de Badajoz... C'est un torero sévillan sur lequel reposent pas mal d'espoirs andalous. Solal a remporté le trophée mis en jeu à Vauvert, le bolsin de Bougues, il a coupé une oreille à Mont-de-Marsan. Bref, il gagne tous les prix en France cette année ! Tristan Espigue a démarré en mars à Fourques, il a remporté le trophée de la Terre d'Argence et il vient de couper à Tyrosse et s'est qualifié pour la finale du bolsin de Nîmes Métropole qui aura lieu juste avant Bellegarde. On verra comment se passera la course le jour J mais tout a été fait pour qu'elle se déroule dans les meilleures conditions ", explique Raphaël Coulomb.

Plus personne ne bouge, ils sont tous là, même le novillo (au centre au fond) qui sera combattu par El Rafi à Saint-Gilles le samedi 18 août prochain (Photo Anthony Maurin).

Si les toros sont au top, que les toreros ont des recours, de l'envie et un peu de connaissance, tout ira bien. Il le faudrait en tout cas car l'enjeu est important. " La course est jolie, elle n'est pas agressive. Je suis très content du cartel. Pour toréer ces toros, il faut leur mettre la muleta devant et les attendre. Ils peuvent comprendre très vite l'histoire si on perd le rythme mais si on les domine vraiment, tous nos toros peuvent rompre et là, on peut passer un moment agréable comme l'année dernière ", assure le ganadero Vincent Fare.

Il est certain que sur le papier cette novillada sans picador est un modèle du genre. Organiser ce type d'événement est une prise de risques constante mais nécessaire à la bonne tenue des spectacles supérieurs. Sans novillada sans picador, pas de novillada et sans novillada, pas de corrida puisque aucun torero n'aura été formé et que la sélection du bétail n'aura pas été complète.

Devant l'entrée de la placita de tienta de La Paluna, Raphaël Coulomb et Vincent Fare (Photo Anthony Maurin).

" L'an passé on a vécu un moment énorme mais le seul point noir était de ne voir que 300 personnes dans les arènes. Même si on faisait deux fois plus d'entrées payantes qu'avant, ça fait quand même peu... On aimerait passer un grand moment avec 400 ou 600 personnes, ça serait mieux. En plus, ce jour-là il n'y a que Bellegarde (les toros se mettent à mugir, NDLR), aficionados, même les toros vous appellent ! C'est à 18h, l'entrée est à 15 euros, c'est entre Arles et Nîmes, venez ", concluent Vincent Fare et Raphaël Coulomb.

Réservation 04.66.01.12.15 ou par mail bellegardepassionstraditions@hotmail.com.

Le lot du deuxième trophée Sébastien Castella, marqué du fer de La Paluna (Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 33 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité