A la uneActualitésSociété

FAIT DU JOUR Rentrée scolaire, équipés… ou pas

Petit tour du Gard des rayons "rentrée scolaire".

Quelques vacanciers songent déjà au retour à la dure vie quotidienne (Photo Anthony Maurin).

La fin des vacances n'est pas pour demain. Cependant, le consommateur voit depuis quelques années les rayons de ses grandes surfaces se garnir de fournitures scolaires dès la fin du mois de juin. Nous sommes à la mi-août et pas un chat dans les magasins.

Pas tout à fait... " Je prévois un peu. Nous n'achetons rien de fantastique car pour les petits, les fournitures sont spéciales avec des pages calibrées et selon les professeurs, les goûts changent. J'ai acheté les cartables, les trousses et les agendas. J'ai deux garçons alors ils sont surtout avec les Avengers en ce moment " avoue Nathalie. Et oui, qui dit rentrée scolaire sous-entend être à la mode.

Pas tout à fait de saison mais s'ils le disent... (Photo Anthony Maurin).

Le 3 septembre prochain il faudra reprendre le cycle scolaire de la vie quotidienne. En attendant, les mamans sont encore de corvée pour ces achats décisifs. Très souvent accompagnées de leurs bambins, deux groupes s'opposent. Certaines errent au fil des caprices pour espérer un sourire, d'autres préfèrent trancher dans le vif quitte à décevoir.

Les têtes de gondoles ne font pas rire. Des dizaines de marques allant de Disney à des griffes plus huppées se partagent le gâteau. Les enfants sont gourmands, les parents évitent les batailles avant l'école et le retour aux choses sérieuses. " 160 euros, c'est une somme mais je suis tranquille pour quelques mois. J'en ai profité pour acheter la tenue de rentrée et un cahier de vacances pour qu'elle se mette dans le bain une dizaine de jours avant la rentrée " affirme quant à elle Lydie.

Pour les plus courageux ou les moins chanceux... (Photo Anthony Maurin).

Un samedi comme un autre. Quelques crises, une paire de pleurs mais finalement très peu de joie aux abords des rayons. Finalement, la fin des vacances est peut-être pour bientôt...

(Photo Anthony Maurin).

Dans les allées de l’hypermarché Cora, à Alès, déjà plusieurs familles s’arrêtent au rayon des fournitures scolaires. Celles-ci sont mises en avant depuis début juillet dans une zone spécialement aménagée. Mais c’est seulement depuis quelques jours que les clients commencent à effectuer leurs premiers achats, comme l’explique Eddy Ramoni, le responsable du rayon : « Ça démarre doucement. Certains sont déjà venus en juillet acheter trousses et cartables mais c’est à partir de maintenant que la fréquentation va monter crescendo. »

Les enfants choisissent leurs fournitures avec leurs parents. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Avec la liste de fournitures établie par l’école de son fils en main, Isabelle, maman d’un garçon qui va faire son entrée en CM1, choisit scrupuleusement cahiers, classeurs, stylos, etc. « Mon budget total est de 150€. C’est quand même une somme… », commente-t-elle. Un peu plus loin, Léa, future élève de cinquième, sélectionne elle-même son matériel, avec un certain plaisir : « Là j’ai pris des stylos de chaque couleur et après je vais aller voir les agendas. Mes parents savent que j’aime bien choisir toute seule ! »

La rentrée 2018 est prévue le 3 septembre. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Au niveau des prix, il y en a pour toutes les bourses. « Ils restent relativement stables d’une année sur l’autre », précise Eddy Ramoni. « En revanche, poursuit-il, les familles privilégient de plus en plus les commandes en ligne. » Malgré tout, à trois semaines de la rentrée, les rayons de fournitures restent très prisés. Et ils le seront probablement davantage à partir du 16 août, date de versement de l’allocation de rentrée scolaire.

Au super U du Grau du Roi, le rayon est désert … (photo Véronique Camplan)

Dans notre station balnéaire, on n'a pas la tête à acheter cahiers, crayons, et cartables. Partout ailleurs, les allées du Super U du port de pêche au Grau du Roi sont bondées. Alors, pour trouver une famille, il faut aller au rayon… articles de plage. Nadine est en vacances au Grau et vient de la région parisienne. En mère de famille avisée, elle a tout prévu : "j'ai acheté les fournitures de base avant de partir. Quand les enfants auront leur liste, je complèterai. Comme ça en rentrant, on n'est pas obligé de se précipiter dans une grande surface." Cette famille graulenne elle, attendra le dernier moment. "En principe je vais dans un hypermarché, constate Jeanne, il y a plus de choix mais là, ils soldent les cartables, alors je viendrai faire un tour à la fin du mois. "Pour l'instant, c'est encore les vacances, conclut-elle."

fournitures scolaires (photo Véronique Camplan)

Une tendance que la responsable du rayon des fournitures scolaire nous confirme. "On ne peut pas lutter avec les hypermarchés qui mettent en rayon en juin", déplore-t-telle. "Nous venons d'achever une promo de 15 jours, c'était pas la folie, alors j'ai mis les cartables en solde dans l'allée centrale et le reste va suivre… Je vais lâcher" se résigne-t-elle, "ici les gens viennent surtout pour se dépanner, au dernier moment". Et de conclure : "ce n'est pas encore le rush". C'est le moins qu'on puisse dire. Retour au rayon des fournitures et des cartables, toujours personne… Dommage, il y a sans doute de bonnes affaires parmi les soldes…

L'équipe d'ObjectifGard

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 33 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “FAIT DU JOUR Rentrée scolaire, équipés… ou pas”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité