Actualités

NOMS DU GARD Saint-Gilles, la ville de l’abbé ermite

Tout l’été, Objectif Gard vous propose de partir à la découverte de l’histoire des noms des villes et villages gardois. Une plongée dans l’histoire sous le prisme de la toponymie. Aujourd'hui, direction Saint-Gilles !

La crypte de l'Abbatiale renferme le sarcophage de Saint-Gilles (Photo Andy Messens)

La commune porte le nom d’un Athénien (VIIe siècle) aux dons exceptionnels venu se retirer dans le Gard... 

Né à Athènes au VIIe siècle, Gilles est un garçon qui, selon la légende, possédait des dons particuliers, notamment ceux de guérir les malades. Mais très vite, le Grec est victime de son succès… Des gens viennent du monde entier pour le rencontrer. Une gloire qui pousse l’homme pieux à rechercher une vie plus humble, à l’écart des hommes.

À la mort de ses parents, Gilles prend la mer. Le guérisseur débarque à Marseille avant de se retrancher dans une forêt de la région nîmoise, la Sylve Godesque. Un lieu d’ermitage pour ne plus être troublé par d’importuns visiteurs… si ce n'est : une biche qu'il avait apprivoisée.

Quelques jours plus tard, le roi Wamba accompagné de l'évêque Aregius rendirent visite au solitaire. Le roi fit don à Gilles de la vallée Flavienne, le suppliant d'y bâtir un monastère où il put diriger de nombreux disciples dans les sentiers du salut… Aujourd'hui Saint-Gilles est un haut lieu de pèlerinage des chemins de Saint-Jacques de-Compostelle, classé au patrimoine mondial de l'Unesco. 

Source : le "Guide secret du Gard". 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité