ActualitésSociété

RÉGION Vers une nouvelle santé et de nouveaux enjeux

Le Projet Régional de Santé (PRS) a été arrêté au début du mois par Monique Cavalier, Directrice générale de l’Agence Régionale de Santé Occitanie.

Si notre région connaît une belle croissance démographique qui vient parer un peu les effet de l'héliotropisme, elle s'évertue de penser son avenir en des termes rassurants. La santé fait partie des enjeux de demain et l'ARS en tient compte, surtout quand on parle d'inégalité.

Fruit d’une large concertation avec les acteurs de santé et enrichi des contributions des instances de démocratie sanitaire et des partenaires institutionnels de l’Agence (près de mille professionnels et usagers ont participé à travers les groupe de travail et les instances) ce nouveau PRS définit et organise la mise en œuvre des priorités ainsi que l’évolution du système de santé régional au service de tous les habitants de l'Occitanie.

Il sera progressivement mis en œuvre dans les territoires dès la rentrée, en mobilisant toutes les ressources disponibles et en tirant profit des synergies existantes ou renforcées. Le Projet Régional de Santé Occitanie se fixe pour ambition d’agir plus efficacement pour réduire les inégalités face à la santé. La prise en compte des besoins des plus vulnérables sera le fil conducteur de chacune de nos actions.

Ce nouveau plan porte donc sur cinq engagements qui ancrent en Occitanie les orientations nationale de santé. En premier lieu, c'est le développement de la prévention qui sera mis en place en Occitanie pour des repérages et des prises en charges précoces, avec des interventions plus ciblées vers nos concitoyens les plus vulnérables, à tous les âges et dans tous les lieux de vie.

Le deuxième engagement vise à rendre chacun davantage acteur de sa santé, en renforçant l’implication et la place des usagers dans notre système de santé. Le troisième engagement du PRS consiste à améliorer l’organisation des services de santé, pour les rendre plus accessibles à tous, dans tous nos territoires. Enfin, la nécessité de proposer des réponses plus personnalisées appelle à renforcer la coordination des acteurs pour améliorer la prise en charge de nos concitoyens. Dernier point d'importance, les exigences de qualité et de sécurité devront être garanties à chaque étape de la prise en charge et de l’accompagnement des patients.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 33 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité