A la uneCulture

UZÈS Les Courants alternatifs, « une fête votive 2.0 »

La quatrième édition du festival les Courants alternatifs se tient le samedi 25 et le dimanche 26 août au Grand Mas, à Uzès. Un festival atypique, qui cette année monte en puissance.

Le DJ espagnol John Talabot, tête d'affiche de cette 4e édition des Courants alternatifs (DR)

Une montée en puissance de ce jeune festival électro illustrée par sa programmation : « jusqu’à présent nous n’avions pas d’artistes internationaux, maintenant nous dépassons nos frontières », explique le directeur et programmateur du festival Paul Chabal.

« Peut-être que cette édition va faire la différence »

Illustration avec la tête d’affiche de cette édition, le DJ espagnol John Talabot, une des pointures du milieu, « il fait partie des meilleurs DJs du monde, il est sur les meilleurs festivals et ne donne que trois dates en France cet été », précise Paul Chabal, qui s’est battu pendant des années pour faire venir l’artiste à Uzès. On retrouvera également Ivan Smagghe, Renart, Voiron, Macadam mambo, le Camion Bazar, ou encore une des découvertes pop du moment, Miel de Montagne.

Une programmation pointue mais accessible qui vise à donner un aperçu de la vivacité de la scène électro française et internationale en mettant à l’honneur aussi les artistes émergeants. Et c’est peu dire que les organisateurs ont le nez creux, puisque des artistes désormais confirmés comme Agar Agar sont passés par la scène d’un festival qui veut désormais s’imposer durablement sur la scène électro du sud de la France. « On ne peut pas encore dire qu’on a fait notre place, tempère Paul Chabal, mais peut-être que cette édition va faire la différence. »

Lors de l'édition 2017 (DR)

Un festival local, bio et convivial

Pour y arriver, le festival garde les ingrédients qui ont fait son succès, et que Paul Chabal résume en une phrase : « on veut faire une fête votive 2.0. » Ici pas de vachettes (ça viendra peut-être), mais une ambiance conviviale avec de la nourriture et des boissons issues de producteurs locaux et en majeure partie bios. « C’est un leitmotiv du festival de ne travailler qu’avec du local, plutôt bio et artisanal, c’est une difficulté mais ça fait partie du challenge », poursuit le directeur du festival.

Et comme pour une fête votive, la majeure partie de l’événement est ouverte à tous, gratuitement, de midi à 20 heures, avec musique et animations, comme des ateliers de découverte de la musique, des balades en poney, des disquaires ou encore un camping. Seule la soirée du samedi soir, qui verra se produire les têtes d’affiche, est payante. « L’idée c’est que les gens viennent tôt, passent une bonne après-midi et restent pour la soirée », ajoute Paul Chabal, le tout dans un cadre agréable, au Grand Mas à la sortie d’Uzès.

Uzès, ville d’origine de l’équipe des fondateurs de ce festival réunis dans l’association Only for my friends, une équipe rejointe cette année par l’association nîmoise Bon Vivre. Un autre signe de la montée en puissance de ce festival.

Les Courants alternatifs, le 25 et 26 août au Grand Mas, à Uzès. Tarif de la soirée du samedi : 16 euros en pré-vente et 21 euros sur place. Plus d’informations ici.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité