ActualitésSociété

AIMARGUES La nuit de la chauve-souris, sans peur ni a priori

Rendez-vous le 31 août prochain pour observer ces drôles d'animaux méconnus.

Il est certain que les chauves-souris jouissent d'une réputation sulfureuse qui met encore des barrières autour d'elles. Pourtant, les chauves-souris sont bien loin d'être les vampires accrocheurs de cheveux que l'on voit encore en elles.

Le mois d'août est synonyme de nuits entières dédiées à l'observation de ces bestioles nocturnes. En Camargue, on fait comme partout ailleurs et une soirée est organisée à Aimargues le 31 août à 20h30. Organisée par le Syndicat Mixte de la Camargue gardoise dans le cadre des Atlas de la Biodiversité Communale (ABC), cette soirée fait suite à celle du lancement du projet ABC qui avait lieu 1er juin dernier au Centre du Scamandre.

ABC est une démarche qui permet à une collectivité locale de mieux connaître son patrimoine naturel afin de mieux le préserver et le valoriser. En plus d’inventaires naturalistes, la démarche inclut également la sensibilisation et la mobilisation des élus et des citoyens ainsi que la définition de recommandations de gestion ou de valorisation de la biodiversité.

L’objectif est d’identifier les enjeux de biodiversité du territoire et d’aider la collectivité à agir en les intégrant dans ses actions et stratégies. Lauréat de l’appel à projet lancé par l’Agence Française pour la Biodiversité (AFB) en 2017, le Syndicat Mixte de la Camargue gardoise démarre la réalisation de sept ABC sur son territoire.

Ils concernent les communes d’Aigues-Mortes, d’Aimargues, de Beauvoisin, de Le Cailar, de Saint-Gilles, de Saint-Laurent-d’Aigouze et de Vauvert. Animée par le Groupe Chiroptères du Languedoc-Roussillon (GCLR), la soirée permettra aux visiteurs d'effectuer une recherche des chauves-souris dans le village à partir de détecteurs ultrasons.

N'ayez plus peur

Pour information, il existe 34 espèces de chauves-souris en France dont 29 en Occitanie. Pour ôter la peur incompréhensible qui ruisselle en vous, voici quelques compléments d'information. Comme nous, les chauves-souris sont des mammifères, elles possèdent des poils et allaitent leur petit (un par an sauf exception). Pour faire dans le local, vous entendrez parler de " ratapanade ", ou bien " ratapenada ", termes fleuris désignant les bêtes ailées (mais qui ressemblent au rat).

Contrairement à la légende, les chauves-souris ne vivent pas toutes dans des grottes. Certaines espèces préfèrent les écorces décollées des arbres, les fissures de mur ou bien les greniers. La Pipistrelle aime quant à elle se loger dans les toits des maisons, sous les tuiles. En Europe, toutes les chauves-souris mangent principalement des insectes et en France, la plus grande espèce (Grande noctule), attrape parfois de petits oiseaux (ou petits poissons).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité