ActualitésSociété

GARD Un Spôtt Camargue pour un tourisme harmonieux

La croix de Camargue (Photo Anthony Maurin).

La destination Camargue a été lauréate en 2016 du dernier appel à projet SPôTT porté par le Secrétariat d’Etat chargé du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie Sociale et Solidaire au sein du Ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique. 

Le SPôTT, « Structuration de Pôles Touristiques Territoriaux », quèsaco ? Un SPôTT est censé favoriser le développement d’un tourisme authentique et maîtrisé d’un territoire spécifique. Il doit répondre aux attentes des touristes en dépassant les limites administratives et en proposant une offre concertée et globale mais aussi conquérir de nouvelles parts de marchés et accroître la durée des séjours ou encore la consommation journalière. Enfin, le maître-mot est la coopération entre les territoires et les acteurs, privés et publics, des niveaux régionaux, départementaux, intercommunaux et communaux.

Le contrat SPôTT Camargue a pour objectif d’organiser, au-delà des frontières administratives, une offre touristique maîtrisée et durable en s’appuyant sur des ressources transversales : patrimoine naturel et bâti, culture, agriculture, savoir-faire et terroir.

Coucher de soleil sur une Camargue magnifiée (Photo SMCG).

Les paysages préservés et reconnus mondialement (Parc naturel régional de Camargue, « Grand Site de France » de la Camargue Gardoise, Réserve Biosphère par l’UNESCO), le patrimoine remarquable, les savoir-faire et les pratiques culturelles héritées d’un passé commun ont fait de la Camargue une destination touristique qui compte parmi les plus originales du sud de la France.

Le territoire du contrat SPôTT Camargue se partage en deux zones, clairement identifiées : une zone « cœur » et une zone dite « d’influence ». La zone « cœur », nommée « La Camargue » correspond au périmètre de la zone centrale et de la zone tampon de la « Réserve de Biosphère de Camargue ». 13 communes se situent dans cette zone allant du Grau-du-Roi/Port-Camargue à Beauvoisin en passant par Arles, Port-Saint-Louis-du-Rhône et les Saintes-Maries-de-la-Mer. La zone « d'influence » entoure la zone « Cœur » et partage avec elle un certain nombre d’éléments géographiques, paysagers et culturels.

Patrimoine naturel, patrimoine bâti, agritourisme, traditions camarguaises et tourisme fluvio-maritime sont les clés de ce nouvel outils. Les enjeux sont importants, le travail sera long mais l'investissement vaut la peine.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité