A la uneActualitésFootballNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Bernard Blaquart : « on n’a pas osé »

Après la rencontre, Bernard Blaquart a analysé la défaite 1-0 de son équipe à Toulouse, il regrette des erreurs de jeunesse et un manque d'allant offensif.

Image d'archives (photo Corentin Corger)

Après la défaite 1-0 du Nîmes Olympique à Toulouse, Bernard Blaquart s'est arrêté en conférence d'après match pour livré ses réactions. Déçu que ses joueurs offrent l'opportunité de but au Téfécé, il aurait aimé qu'ils prennent plus de risques. 

Encore dos à dos avec leur adversaire à quasiment dix minutes du terme, les Nîmois auraient pu repartir de Haute-Garonne avec un match nul. Rapporter un point aurait été satisfaisant mais les erreurs défensives commises ont compromis cet objectif. "C'est compliqué de faire un résultat en concédant deux penalties", résumait Bernard Blaquart, après la rencontre. Avant de concéder le but, les Nîmois étaient plus entreprenants et se trouvaient dans leur meilleure période de la rencontre. Les Toulousains n'étaient pas dangereux mais les Nîmois n'ont pas clairement affiché leurs ambitions offensives qui les caractérisent tant habituellement. "J'ai trouvé mon équipe timorée offensivement, trop timide. On n'a pas osé", enchaînait le technicien nîmois.

Comment expliquer ce manque d'allant chez les Crocos ? "Tout simplement parce que Toulouse a été bon." Une absence de jeu offensif cumulé à des erreurs défensives. Cela faisait beaucoup de poids sur les joueurs pour éviter de revenir bredouille de Toulouse. "Le penalty de Briançon, c'est un déficit d'expérience. Sur le moment, il n'y a pas de danger, il a été un peu naïf". On le sait, dans les rencontres serrées, la victoire en Ligue 1 se joue encore plus sur des détails.

À limage de ses compères de l'attaque, Baptiste Guillaume a eu dû mal à viser l'objectif (photo Anthony Maurin/ Objectif Gard)

Le capitaine nîmois de 23 ans, à l'instar de la plupart de ses coéquipiers, est un novice en la matière. La période de découverte se poursuit et Bernard avait prévenu qu'il y aurait de la "décompression" après le succès face à Marseille. Ce dernier, était d'accord pour dire, "qu'il y avait la place pour faire un résultat". Le manque de jeu vers l'avant, c'est d'abord cela que regrette Blaquart. "On n'a pas osé", insistait-il. À l'image de Baptiste Guillaume, qui sur quasiment le seul bon ballon qu'il pouvait négocier, a manqué de rigueur et son contrôle raté le décalait des buts de Reynet.

Désormais, les Crocos vont devoir réapprendre à perdre. La dernière défaite remonte au 13 avril dernier face à Sochaux (0-2), lors de la 33ème journée de Ligue 2. Ce revers à Toulouse est seulement la cinquième défaite concédée en 2018 sur 23 matches. Une deuxième pourrait avoir lieu samedi face au PSG, à 17 heures, au stade des Costières. Mais avec ce public, présent même à l'extérieur, rien n'est impossible !

Environ 500 supporters nîmois ont donné de la voix dans un Stadium qui sonnait creux (photo Anthony Maurin/Objectif Gard)

Corentin Corger

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité