A la uneActualités

GÉNOLHAC-ALÈS Arielle marche pour la vue

Arielle Dumas (à droite) et son amie Françoise Denniel (Photo Tony Duret / Objectif Gard)

À 71 ans, Arielle a rechaussé une nouvelle fois ses baskets. Partie lundi de Génolhac, elle a marché plus de 40 kilomètres jusqu’à Alès pour faire parler des maladies de la vision.

Les années passent, les kilomètres défilent, mais Arielle Dumas ne change pas : toujours partante pour une randonnée ! L’été dernier, pendant quatre jours, elle marchait sur les chemins de Compostelle (relire ici). Cette fois, la présidente de l’IRRP (Information recherche rétinite pigmentaire), dont le siège se trouve à Bessèges, a relié Génolhac à Alès, soit 40 kilomètres de marche. Une aventure réalisée avec Sélina et Malvina, ses deux petites-filles, et sa compère de marche, celle qui la suit dans toutes ses épopées, son amie Françoise Denniel. « On est parti lundi matin sur le chemin de Régordane, récapitule Arielle. On a fait un bon bout de chemin avec le maire de Génolhac, puis on est passé par Chamborigaud, puis Portes où on a été reçues par le Lions club, puis le Mas Dieu et Alès où l’on vient d’arriver ce mercredi après-midi. »

Arielle Dumas, entourée de son équipe de marcheurs, à son arrivée à la mairie d'Alès (Photo Tony Duret / Objectif Gard)

Une marche pour la vue le 7 octobre

De cette grande marche, Arielle retient « la chaleur » et les chemins « très caillouteux ». « Physiquement, c’était un peu dur », poursuit la septuagénaire qui se recentre très vite sur la cause pour laquelle elle se bat : « je fais tout ça pour qu’on parle de la rétinite pigmentaire, une maladie dégénérative qui touche 45 000 personnes en France et qui conduit à la cécité ». Elle le fait aussi pour médiatiser la « Marche nationale pour la vue », un événement sportif qui a tout de même attiré 3 000 personnes dans toute la France l’an dernier. « On a récolté 50 000€ qui ont été répartis entre quatre laboratoires pour la recherche », précise Arielle.

Cette année, cette marche pour la vue se tiendra le 7 octobre dans le Gard (à d’autres dates en France comme le 6 octobre à Paris, le 14 octobre à Saint-Étienne, le 21 octobre à Bayonne… toutes les dates sur ce lien). Mais d’ici là, Arielle, qui participera à la marche du 7 octobre à Bessèges, ne compte pas pour autant lever le pied. Elle participe, dès ce samedi 8 septembre, à la marche pour la vue de Méjannes-le-Clap, organisée par la Communauté de communes de Cèze-Cévennes (toutes les infos ici). Chapeau !

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité