Faits Divers

ALES Les voleurs du réveillon et les 340 000 euros en espèces !

 

Photo d'illustration : Objectif Gard

Un commerçant d'Alès est détenu depuis le mois de mai dernier pour une affaire de "vol avec ruse" et de "dégradation par incendie".

Cet homme, marié et père de famille, a demandé sa libération provisoire devant la chambre de l'instruction de Nîmes, notamment pour pouvoir s'occuper de son jeune fils. Il est pourtant mis en examen et il a avoué sa participation au vol d'un coffre-fort dans une entreprise de Lozère, le soir du 31 décembre dernier. Son complice a lui été placé sous contrôle judiciaire.

Mais l'histoire devient cocasse sur le contenu du coffre-fort. Car au départ, les mis en cause et la victime évoquaient un coffre très léger. " Pensant être remboursée par l'assurance, la victime n'a pas fait état de l'argent dérobé. Elle évoquait juste un sac de luxe et un Magimix comme préjudice ! Elle a fait un complément de plainte 6 mois plus tard et elle affirme maintenant qu'il y avait en réalité 340 000 euros en espèces dans le coffre-fort", s'étrangle l'avocat du mis en examen, Maître Philippe Rey, qui trouve curieux le revirement de position de la société lozérienne. Pour les voleurs à aucun moment les étrennes n'ont été aussi lourdes. La chambre de l'instruction a décidé, vendredi, de rejeter la demande de mise en liberté du commerçant cévenol.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité