Faits Divers

NÎMES-Alès Un décès, une femme paraplégique : le conducteur alcoolisé condamné à 4 ans ferme

Dans la salle d'audience du tribunal correctionnel de Nîmes. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Un conducteur de 26 ans devra se rendre en maison d'arrêt dans quelques jours pour effectuer la peine infligée par le tribunal correctionnel de Nîmes, mardi soir.

Il a écopé de 4 ans de prison ferme, d'une annulation de son permis et de l'impossibilité de pouvoir le repasser avant 3 ans. Il était poursuivi en justice après un terrible accident de la route. Une femme médecin a trouvé la mort, une amie originaire du secteur d'Alès, qui se trouvait dans la voiture est depuis " paraplégique, selon son conseil, maître Valérie Soulié du barreau de Montpellier. On est dans le domaine du terrorisme routier. Il a bu, il ne tient plus debout, il titube, mais il prend le volant alors qu'il n'y voit plus et il double une voiture à une vitesse folle. La vie de ma cliente est devenue, depuis, un enfer. Elle a perdu une amie dans l'accident et elle ne peut plus et ne pourra plus jamais vivre comment avant puisqu'elle est clouée dans un fauteuil roulant avec 75% d'ITT et une souffrance évaluée à 6 sur une échelle de 7", poursuit Me Soulié.

Le 18 juillet 2014, vers 1h15 sur la commune de Sauzet, le drame est survenu. Le conducteur qui avait dépassé de plus de quatre fois la limite autorisée d'alcool, a décidé de doubler sur la nationale limitée à 110. Il arrive entre 150 et 160 km/h, selon l'expertise réalisée plus tard. En se rabattant dans son couloir de circulation le chauffard percute la voiture qu'il n'est pas parvenu à doubler totalement. Les conséquences humaines sont dramatiques. Une femme va décéder, et deux autres seront très grièvement blessées. Plus de quatre ans après les faits et après une instruction de l'affaire, la justice a décidé d'envoyer le conducteur en prison. Il était poursuivi pour "homicide involontaire par conducteur d'un véhicule terrestre sous l'emprise d'un état alcoolique, blessures involontaires avec ITT supérieure à 3 mois".

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “NÎMES-Alès Un décès, une femme paraplégique : le conducteur alcoolisé condamné à 4 ans ferme”

    1. S il avait respectée le 90 à l epoque une femme ne serait pas morte et une autre ne serait pas paralysée ; ce qui une i.eptie se sont vos propos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité