ActualitésSociété

NÎMES L’Espélido pose ses bagages à l’ancien collège Diderot

Le centre d'hébergement d'urgence de l'association va s'installer durant un an dans l'ancien collège de Valdegour.

Françoise Lautrec, présidente de l'Espélido au côté de Denis Bouad, président du Département (photo Corentin Corger)

C'est un soulagement pour l'association Espélido qui va pouvoir aborder l'automne et l'hiver de manière plus sereine en installant son centre d'hébergement d'urgence dans l'ancien collège Diderot, situé dans le quartier Valdegour. 

"Au printemps, nous avions de vives inquiétudes et aucune alternative pour trouver des locaux", rappelait d'abord Françoise Lautrec, présidente de l'association l'Espélido dont la mission est d'accompagner les personnes à l'accès au logement et de recueillir les plus démunis. Obligée de quitter les locaux de la rue Grétry fin juin, l'association n'avait pas de solution de repli pour accueillir le centre d'accueil d'urgence. Cependant, la mairie de Nîmes a laissé l'Espélido occuper encore les lieux durant l'été.

Mais la situation pressait et va s'arranger du côté de l'ancien collège Diderot. Gratuitement, le Département du Gard met à disposition la partie qui abritait les anciens logements de fonction, ce qui représente une surface de 525 mètres carrés. Ce bail est valable pour une durée d'un an. "C'est un soulagement ! Nos équipes vont pouvoir travailler dans un environnement adapté et plus décent pour nos bénéficiaires", se réjouit Françoise Lautrec.

Une association qui s'attache à faire régner la paix sociale et qui, pour tenir ses objectifs, ne compte pas moins de 50 salariés. "Cette signature marque l'engagement du Département auprès des plus démunis. La lutte contre l'exclusion reste un enjeu majeur", conclut la première représentante de l'Espélido. Une période transitoire pour l'association avant d'intégrer de nouveaux locaux dans la rue Arnavielle. "On n'y est pas encore ! Pour financer les travaux nous devons trouver un bailleur social car l'association ne peut pas être porteuse de projet de réhabilitation", explique la présidente. Une recherche de financement qui pourrait de nouveau émaner du Département ?

En attendant de se rapprocher du centre-ville, les locaux de Diderot conviennent pour l'accueil d'urgence qui devrait rester limité à 30 places. Le contrat débute officiellement le 17 septembre mais l'Espélido devrait véritablement investir les lieux début octobre. Le temps d'installer quelques bricoles comme les extincteurs et de réfléchir à l'aménagement des pièces.

Un pôle formation, administratif et associatif

Le Département a remis à l'Espélido les clés de ses nouveaux locaux (photo Corentin Corger)

Lors de cette signature de bail, le président du conseil départemental, Denis Bouad, en a profité pour évoquer le devenir de cet établissement situé à Valdegour. "Je n'abandonnerai pas les quartiers, a-t-il insisté. En plus du Greta, d'autres formations sont prévues pour créer un pôle éducation." Des aménagements prévus pour 2019. Le Département prévoit aussi d'installer 90 agents sur ce site. "Il faut quand même transformer des salles de classe en bureaux", précise son président.

D'autres types d'administrations ont ensuite été évoquées comme la Maison de la justice et du droit. Un aspect formation, administratif et donc associatif avec en premier lieu l'Espélido. "Dans ces quartiers, le mouvement associatif remplit un rôle primordial", justifie Denis Bouad. Une fois partie l'Espélido, les locaux pourront servir à d'autres associations locales. Tout un programme pour tendre davantage à la mixité sociale.

Corentin Corger

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité