A la uneActualitésCulture

LE 7H50 de Marc Terendij : « on veut faire plaisir aux Alésiens »

Le chef d'orchestre de l'Harmonie d'Alès, Marc Terendij. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Ce samedi 15 septembre, l’Harmonie d’Alès fêtera ses 80 ans d’existence puisqu’une délibération municipale de 1938 marque la création de l’orchestre. Son directeur musical, Marc Terendij, ainsi que tous ses musiciens, veulent remercier les Alésiens à travers un grand concert à l’Espace Cazot.

Objectif Gard : 80 ans, ça se fête ! Qu’avez-vous prévu ce samedi ?

Marc Terendij : Oui, ça se fête et on voulait marquer l’événement pour faire plaisir aux Alésiens. Ce samedi à 15h à l’Espace Cazot, une quarantaine de musiciens jouera toutes sortes de morceaux. Il y aura bien sûr des œuvres classiques (Carmen de Bizet, Ballet égyptien de Luigini…), mais j’essaie aussi de donner un peu de modernité. Je veux dépoussiérer tout ça et attirer les jeunes. On interprétera également des musiques de film comme « Le pont de la rivière Kwai » ou encore du Queen avec « Bohemian Rhapsody ». En tout, une quinzaine de morceaux est prévue. Le concert devrait durer 1h30.

Qui compose l’Harmonie d’Alès ?

Des musiciens amateurs uniquement. Nous sommes une quarantaine avec des niveaux hétéroclites. Certains sont passés par le conservatoire, d’autres non. Mais à l’Harmonie, on est un groupe, on s’entraide : les meilleurs montrent aux moins bons. Tout le monde s’enrichit. Ce qui compte c’est la musique, parce que je suis tout de même tatillon sur la qualité, mais aussi "l’amicalité". C’est important d’entretenir ce côté humain qui, hélas, se perd de plus en plus.

Qui peut intégrer votre orchestre ?

Tout le monde, à la seule condition de savoir lire une partition. Il y a de nombreux instruments au sein de l’orchestre : saxophone, hautbois, trombone, basse, batterie… On répète une fois par semaine, le jeudi soir de 18h15 à 20h15, à l’ancienne billetterie de la Mine Témoin. Tout le monde est le bienvenu !

Tony Duret

Pour rejoindre l’Harmonie d’Alès, contactez Marc Terendij au 04 66 56 73 56.

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité