ActualitésPolitique

NÎMES EN FERIA Les bons plans des politiques nîmois

De droite, de gauche ou du centre... Le temps de la feria, les élus laissent leur parti politique au vestiaire pour endosser le costume de festaïres.

(De gauche à droite) Le maire Les Républicains de Nîmes, Jean-Paul Fournier, son adjointe à la redynamisation du centre-ville, Sophie Roulle, et le président centriste de Nîmes métropole, Yvan Lachaud

Jean-Paul Fournier, maire Les Républicains de Nîmes : « Bien sûr il y a les corridas dans les arènes mais aussi les bodegas. Elles peuvent être intéressantes et ambiancées ! Celle de la place Questel a bien évolué… Il y a aussi celle de la Noche, rue Bigot. D’ailleurs dimanche soir, DJ Serom viendra y mixer. C’est un DJ qui a fait beaucoup danser dans les années 80s et 90s. Ce sera un moment important (sur invitation) avec une bonne ambiance assurée ! »

Sophie Roulle, adjointe nîmoise à la redynamisation du centre-ville : « Les bodegas bien sûr ! Mais celle de la rue Fresques, au 421. C’est là que tout se passe si on veut vraiment être au coeur du monde taurin ! The place to be ! »

Yvan Lachaud, président centriste de Nîmes métropole« Si j’avais un bon plan, ce serait de prendre une soirée pour se rendre à minuit à la messe sévillane de Pablo Romero (12, rue Émile Jamais). C’est un moment de partage et de communion entre Nîmois. »

Daniel-Jean Valade, adjoint à la culture à la ville de Nîmes : « J’ai 67 ans, ça fait 60 ans que je vais dans les arènes ! Une feria, c’est d’abord les toros… Je préside la corrida de dimanche matin avec Vicens, Castella et Bautista. L’organisateur Simon Casas est un grand sorcier qui a assorti aux toreros de très bons toros de Capea (rejon) et Nunez del Cuvillo (piétons). Quand on assiste à une corrida, il faut garder l’esprit ouvert : c’est une création artistique. Et surtout, ne jamais partir avant la fin ! Aussi, je tiens à rappeler que la feria tombe pendant les Journées européennes du patrimoine. L’occasion de voir le musée de la romanité… »

Françoise Dumas, députée En Marche« Le Pablo ! Incontournable après la corrida du dimanche soir pour retrouver les vrais Nîmois... jusqu'au-boutistes ! »

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité