A la uneActualitésCulture

NÎMES EN FERIA En journée aussi, on sait s’amuser !

Bandas, animations taurines, danse provençale, bodegas... Partout dans la ville, le jour, il y en a pour tous les goûts.

Une bon paëlla pour attaquer une journée de fête, rien de mieux photo Corentin Corger)

À la Feria chacun fait son programme. Il y a les festaïres du soir, ceux du jour et ceux qui font les deux. Pour ce deuxième jour de cette Feria des Vendanges 2018, le temps était à la fête et le public aussi. Restaurants, bodegas, bandas, becerradas, animations traditions locales, danse provençale... Bref a chacun son activité !

Il est 14 heures quand nous décidons de nous balader, l'objectif en main, dans les rues de la ville. Impossible d'échapper à l'odeur de la paëlla sur le Boulevard Victor Hugo. Et touristes et Nîmois l'ont bien compris.

Et les festaïres étaient au rendez-vous ce midi en terrasse (photo Corentin Corger)
Pour ceux qui veulent manger sur le pouce, Mike propose le Cocodrilo ! En l'honneur du Nîmes Olympique (photo Corentin Corger)

Pour ceux qui veulent se requinquer sur le pouce, Mike a la solution. Ce spécialiste de la nourriture mexicaine a confectionné un sandwich grillades, bœuf ou poulet au choix, en hommage à la montée du Nîmes Olympique en Ligue 1. Son nom : le Cocodrilo ! Guacamole et sauce au poivron viennent agrémenter le tout. Nous l'avons testé et nous nous sommes régalés. Pour ceux qui l'ont raté, Mike ouvre un restaurant typiquement réservé à la nourriture mexicaine, d'ici une semaine, sur la rue de la République.

Le Bar Joe porte toujours aussi bien son nom (photo Corentin Corger)

Pendant que les gens mangent, les bodegas sont un peu désertes. Mais les serveurs du Bar Joe, déguisés à chaque Feria, ne perdent jamais le sourire et sont à l'image de la bodega... Barjots.

En déambulant dans les rues, les Bandas assurent le spectacle (photo Corentin Corger)

C'est encore une très belle journée de fête à laquelle nous avons assisté aujourd'hui. Le soleil, le bruit des verres qui trinquent, les sourires, la bonne humeur... La Feria comme on l'aime !

Dans la rue Saint-Antoine, l'ambiance était déjà top au milieu de l'après-midi ! (photo Corentin Corger)
Hugo répète avec minutie et précision les bons gestes (photo Corentin Corger)

Passons maintenant aux activités dédiées à ceux qui veulent sortir du cadre de la fête, notamment les familles. Les Jardins de la Fontaine sont investis de toute part. Dans les petites arènes du Bosquet, les jeunes apprentis toreros répètent leurs gammes en rêvant un jour d'intégrer les grandes ! Il s'agit d'une becerrada, avec des becerros qui signifient veaux en espagnol. Ces jeunes ados de 10 à 16 ans apprennent les bons gestes devant un public averti. Évidemment, pas de sang versé, les toreros simulent la mise à mort.

Pour Kilian, 10 ans, attention à la moindre erreur. Heureusement, Juan, son entraîneur, veille (photo Corentin Corger)

Chacun leur tour, ces jeunes des écoles taurines de Nîmes et Fourques s'entraînent. Le frêle Kilian a subi quelques secousses mais sans gravité. Il reprenait sa muleta et repartait au combat.

Une petite danse provençale devant le Temple de Diane ! Magnifique ! (photo Corentin Corger)

Les enfants pouvaient aussi assister à des ateliers sur l'histoire romaine ou à des promenades à cheval. Aux Jardins, il y en a vraiment pour tous les âges. Un spectacle de danse provençale avait lieu devant le Temple de Diane. Une mise en avant des traditions dans un endroit magnifique. À la Feria, c'est toute la culture nîmoise qui est fêtée !

Corentin Corger

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité