A la uneActualitésSociété

DIMANCHE VILLAGES L’espace CLIC de Roquemaure, un lieu multi services publics

C’est un bel espace de 322 mètres carrés situés place Châteauneuf, en plein coeur de Roquemaure.

L'Espace CLIC de Roquemaure a été inauguré ce samedi matin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

L’espace CLIC, comme Citoyen, local, d’information et connecté, regroupe les services du Relais emploi, du Centre communal d’action sociale et la Maison de service au public. Il a ouvert en mai 2017, mais n’a été inauguré qu’hier.

De nombreux partenariats

Installé dans les anciens locaux de la crèche municipale, l’espace CLIC vise à « renforcer l’accès de proximité et lutter contre la fracture numérique », affirme le maire André Heughe. En effet, le hall d’accueil de l’espace compte plusieurs ordinateurs et imprimantes ainsi qu’une borne tactile adaptée à tous les publics. Un lieu labellisé Maison de service au public, « une évidence qui apporte un cadre institutionnel et un soutien financier qui garantit la pérennité des lieux », souligne le maire.

De fait, sur les quelque 900 000 euros nécessaires à la création de ce lieu, la mairie n’a eu à assumer « que » 132 000 euros. « C’est une réussite qui correspond aux besoins de nos administrés », assurera André Heughe, avant que son adjointe Mireille Gros-Jean, chargée du dossier, ne rappelle les nombreux partenariats noués entre l’espace CLIC et les Pôle Emploi de Villeneuve et Bagnols, la Caisse primaire d’assurance maladie, la Caisse d’allocations familiales ou encore la CARSAT, et qui permettent au lieu d’accueillir des permanences, des formations et des réunions d’information, évitant ainsi aux roquemaurois d’avoir à se déplacer à Bagnols ou Nîmes.

« Un fondement de notre pacte républicain »

C’est tout le sens des Maisons de service au public, développées par l’État, les collectivités locales, des associations et la Poste depuis plusieurs années, notamment dans les zones rurales. « L’accès pour tous aux services publics et une préoccupation majeure, un fondement de notre pacte républicain », lancera l’administratrice civile de la préfecture du Gard Alexandra Mallen, qui représentait le préfet ce samedi matin. La France compte aujourd’hui plus de 1 300 Maisons de service au public, « avec un nouvel objectif, que d’ici 2020, plus aucun citoyen ne soit à plus de vingt minutes d’une Maison de service au public », expliquera Alexandra Mallen.

Un dispositif qui fonctionne grâce aux partenariats noués entre les différents protagonistes, mais aussi grâce aux aides de l’État, qui met 540 000 euros chaque année dans le fonctionnement des Maisons de service au public du département, et qui finance jusqu’à 50 % du coût total de l’installation. De quoi faire croître rapidement leur nombre dans le Gard : de 6 en 2016 à 18 aujourd’hui, avec des projets en cours à la Grand’Combe, Saint-Gilles et aux Mages.

Plus d’informations sur l’Espace CLIC de Roquemaure ici.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

30 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité