A la uneActualitésEconomiePolitique

TRÈS HAUT DÉBIT Denis Bouad : « Ce que je veux pour le Gard : le meilleur ! »

Le président socialiste du conseil départemental, Denis Bouad. (Photo : droits réservés)

Le Très Haut Débit partout et pour tous d’ici 2022. Le Département du Gard acte le choix de son délégataire via une convention signée par Denis Bouad, ce lundi au Pont-du-Gard. Le président du Gard nous explique les enjeux. Interview.

Objectif Gard : Votre promesse électorale aboutit avec la signature officielle de la convention SFR pour le très haut débit dans le Gard ce lundi. Une réaction ?

Denis Bouad : Avec cette signature, c'est surtout un engagement pour le Gard que je tiens : celui de le doter de solutions innovantes pour le rendre plus attractif tout en assurant la solidarité territoriale et sociale. Le réseau très haut débit Wigard est emblématique du projet que depuis 2015 je porte pour le Gard. Et c'est évidemment une grande satisfaction de concrétiser aujourd'hui le lancement de ce chantier.

Pouvez-vous nous dire les raisons qui ont conduits vos services à choisir SFR ?

Il n'y a aucun mystère, cette délégation de service public a fait l'objet d'un appel d'offre auquel ont répondu plusieurs entreprises ou groupement d'entreprises. Comme tout appel d'offre, des critères de compétence, de prix, de délai, d'accompagnement ont été définis et imposés au candidat. L'analyse des offres a conduit à ce que SFR soit le meilleur candidat. Cette entreprise a donc été retenue.

À présent, le chantier va démarrer. Quelles sont les zones prioritaires du Gard identifiées ? En somme, qui aura accès au très haut débit en premier ?

Nous allons installer 257 000 prises dans 307 communes où ce travail est de la responsabilité du Département. J'ai toujours dit que ce réseau Wigard devait permettre de renforcer l'économie et l'emploi dans tous les territoires. Nous allons donc, d'ici janvier, avec SFR, regarder de près le plan de travail en ayant un œil particulièrement attentif aux zones économiques d'activités.

Cet investissement important pèse sur le budget principal du Département. Sur quoi devrez-vous rogner pour contrebalancer ?

J'ai souhaité, afin d'assurer la solidarité territoriale, ne demander aucune participation aux communes et intercommunalités. Le Département portera donc l'intégralité de cet investissement, avec le soutien de la région Occitanie et de l'Etat. C'est effectivement un investissement considérable, 210 millions d'euros d'ici 2022 mais c'est aussi un formidable soutien à l'emploi et à l'activité du Gard. Pour autant, sur le plan budgétaire, cet investissement ne vient pas "à la place" d'autres investissements mais "en plus". Sur ce plan, le challenge est de réussir le lissage, les avances d'investissement avant de recevoir les financements, cela évidemment en maîtrisant l'endettement. Nous savons gérer un plan d'investissement, j'ai toute confiance que nous atteindrons tous ces objectifs.

À quel horizon peut-on espérer que le Gard soit 100% en "très haut débit" ?

Nous nous sommes fixé l'ambition d'aboutir en 2022 pour la connexion de 257 000 prises, la construction d'un réseau de la dimension de ce que nos prédécesseurs ont su faire pour l'électricité, l'eau... C'est un véritable défi mais il est à la hauteur de ce que je veux pour le Gard : le meilleur !

Propos recueillis par Abdel Samari

Lire aussi : LE 7H50 d’Alain Weill : « Le Gard est une grande source de motivation pour les équipes de SFR »

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité