Publi ReportageSociété

AGGLO SPHÈRE Jacky Raymond : « Venez à Nîmes »

Vice-président de Nîmes métropole, délégué à l'enseignement supérieur et à la formation professionnelle, l'élu détaille les arcanes de l’enseignement supérieur sur le territoire de l'Agglo nîmoise.

Publi Reportage

Jacky Raymond ( à gauche), vice-président de Nîmes Métropole, délégué à l'enseignement supérieur et à la formation professionnelle (Photo archives : CM/OG

Objectif Gard : Vous êtes vice-président de Nîmes métropole, délégué à l'enseignement supérieur et à la formation professionnelle. En quoi consiste votre rôle et quelles sont vos compétences ?

Jacky Raymond : Le Pôle métropolitain Nîmes-Alès, unité territoriale retenue par les deux communautés d’agglomération, le conseil régional d’Occitanie et l’actuelle académie de Montpellier en matière d’enseignement supérieur et de recherche, accueille près de 15 000 étudiants, dont 13 500 sur le territoire de Nîmes Métropole. Il m’appartient de proposer au président du Pôle et au président de Nîmes métropole une déclinaison des priorités du projet de Pôle, de négocier avec les multiples partenaires politiques, institutionnels et économiques, d’organiser les réunions et rencontres utiles à l’approfondissement et à la diversification de l’offre de formation, de susciter ou d’accompagner des projets d’action, de présenter les délibérations correspondant aux actions retenues par les instances consultatives du Pôle métropolitain et de Nîmes Métropole.

Quels sont les moyens matériels, humains et pécuniaires que déploie la communauté d'agglomération pour l’enseignement supérieur et la formation professionnelle ?

Pour contribuer au développement de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, il a été créé en 2014, au début du mandat actuel, une cellule spécifique au sein de la direction du développement économique de Nîmes métropole. La communauté d’agglomération de Nîmes métropole s’investit également dans l’aide matérielle et financière aux établissements d’enseignement supérieur, qu’il s’agisse d’investissement ou d’aide à la réalisation de projets.

Quels sont les atouts que peut faire valoir Nîmes métropole en matière d'enseignement supérieur ?

Nîmes Métropole peut faire valoir l’accroissement constant et la diversification progressive de son offre de formation, deux mouvements qui attestent la dynamique du site et la pertinence des choix opérés, tant par les responsables des établissements que par les élus communautaires. Cette dynamique se manifeste par le nombre croissant d’étudiants, en particulier à l’université de Nîmes, à la Faculté de Médecine ou encore sur le site de l’EERIE. À la rentrée 2018, de nouvelles formations ont été ouvertes et deux nouveaux établissements ont ouvert leurs portes. En matière de recherche, le pôle nîmois dispose d’antennes d’organismes nationaux et des structures locales performantes comme l’INSERM, l’antenne Sud du Laboratoire d’Etude et de Recherche en Environnement et Santé. Enfin, 17 plateformes technologiques sont au service des entreprises dans des secteurs très divers : Environnement et Santé, Métiers de la Vision, « Silver économie », énergies renouvelables, éco-construction, mécanique, métrologie.

Avez-vous des projets à court et moyen terme ?

La communauté d’agglomération va participer à hauteur de 500 000 € à la construction de nouveaux bâtiments à l’université de Nîmes (site Vauban) en vue de la mise en place de la filière STAPS et de l’espace « Bien-être » dédié aux étudiants, à hauteur de 5 M€ à la réalisation de la seconde tranche de l’université de Nîmes (site Hoche). Elle va également contribuer, au sein du Pôle Métropolitain Nîmes-Alès, à l’organisation et à la mise en œuvre, au début de chaque printemps, des « Entretiens de l’Enseignement et de la Recherche du Pôle » - l’édition 2019 devrait être enrichie d’un colloque international sur l’eau. L’investissement matériel et financier se prolonge par les travaux de rénovation, notamment énergétique, des bâtiments de l’EERIE aux fins d’amélioration du confort de vie et d’études des étudiants présents sur ce site.

Que diriez-vous à un étudiant pour le convaincre de faire ses études supérieures à Nîmes ?

Venez à Nîmes car le site nîmois, troisième site d’enseignement supérieur d’Occitanie, après Toulouse (environ 130 000 étudiants) et Montpellier (environ 70 000), offre à la fois les avantages d’un site à taille humaine (environ 13 500 étudiants actuellement, 15 à 20 000 demain) et une large palette de formations, offerte de manière complémentaire par les établissements universitaires et les classes post-bac des lycées comme par les écoles privées associatives qui proposent des conditions financières de scolarité très inférieures à celles pratiquées dans nombre d’autres villes. Venir à Nîmes, c’est se donner les meilleures chances d’études réussies et heureuses dans un environnement d’exception !

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société...

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “AGGLO SPHÈRE Jacky Raymond : « Venez à Nîmes »”

  1. Il n’est pas question de rivaliser avec Toulouse, Montpellier, Marseille, Lyon mais d’apporter ici à Nîmes une offre décentralisée des pôles existants, complémentaire et de proposer des niches dans quelques secteurs pointus pour faire de Nîmes une place forte et reconnue de l’innovation et de réponses aux enjeux de demain. Je rêve d’une pépinière de start-up qui trouveraient sur notre territoire les moyens de s’implanter et de se développer.
    Sacrés défis à relever pour tous ceux qui ont à cœur d’inscrire Nîmes dans la construction d’un avenir de progrés.
    Th.J conseiller R.N Nîmes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité