ActualitésSociété

BEAUCAIRE Un deuxième Café des Assos, au bord de l’eau

Organisé par le club d'aviron de Beaucaire, la deuxième édition du Café des Assos s'est tenue à la base nautique au bord du Rhône.

Une quinzaine d'associations a répondu présent pour cette deuxième édition (photo Corentin Corger)

Afin de créer un rapprochement, les associations de Beaucaire se réunissent sous le nom de Café des Assos. Mercredi, à la base nautique près du Rhône, s'est déroulé la deuxième édition. 

À l'initiative du Stade Beaucairois 30, la première édition du Café des Assos de Beaucaire a eu lieu le 18 avril dernier. "Le but c'est d'apprendre à mieux se connaître entre les différentes associations", explique Sofyan Carletta, coach de l'équipe première. Une première réunion pour faire connaissance. L'été est passé et le projet ne s'est pas arrêté pas là avec différents domaines représentés : sport, parentalité, prévention, éducation... "L'idée c'est que ça tourne, aujourd'hui c'est l'aviron qui nous reçoit. Pour la prochaine, on négocie avec le rugby. Puis comme ça à chaque fois on fait des animations sportives, c'est intéressant", détaille Monique Feger, déléguée du Préfet à Beaucaire, Saint-Gilles et Vauvert.

En plus des associations, des représentants institutionnels se greffent à la manifestation notamment du Conseil Départemental et de la direction départementale de la cohésion sociale. Une initiative suivie et encouragée, "à terme nous aimerions réaliser un café tous les deux mois", poursuit Monique Feger. Pour ce deuxième rendez-vous, un thème d'actualité a été choisi, la mise en place des conseils citoyens. Avec 42% de Beaucairois qui habitent en quartiers prioritaires de la ville, la mise en place de conseils citoyens devient obligatoire. Un conseil scindé en deux collèges avec d'un côté des habitants du quartier et de l'autre des acteurs locaux, associations et commerçants.

Instauré depuis 2015, ils devraient voir le jour sur Beaucaire à partir de novembre 2018. Concernant le Café des Assos, il a déjà permis de rapprocher les Beaucairois et de casser des barrières. "Nous étions en galère de tables pour notre repas annuel. C'est le club de foot qui a pu nous dépanner", illustre Denis, président du club d'aviron. Un exemple concret de ce que peut apporter ce type de rencontres et d'avancées. Une entraide que la déléguée du préfet souhaiterait élargir aux simples cafés et rendre quotidienne : "pourquoi pas créer un forum collaboratif sur le web où chacun pourrait échanger." Une volonté de mutualiser ses qualités qui ne fait que commencer. Et qui ne pourra que renforcer la cohésion entre les Beaucairois.

Corentin Corger

 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité