A la uneActualitésEconomieSociété

GARD De la pub pour le PIB

Banque de France, Conseil départemental et UDAF s'unissent pour aider les Gardois.

Lucien Bernard de lUDAF et Philippe Saigne-Vialleix de la Banque de France s'apprêtant à signer la convention liant les deux parties (Photo Anthony Maurin).

Le PIB n'est pas celui qu'on croit. Si l'un mesure la richesse d'un pays, l'autre, celui du jour, évoque le Point Info Budget du Gard. Notre département est à la traîne quand on parle économie. Les ressources sont faibles, les salaires aussi et le taux de chômage est important. Évidemment, il n'en fallait pas moins pour heurter la vie des Gardois.

" Le Conseil départemental est omniprésent sur les questions concernant les mouvements sociaux. Les difficultés éprouvées sont dans tous les domaines et il n'y a plus d'âge pour connaître cela. La précarité n'est plus un phénomène marginal, la pauvreté touche directement ou non une grande partie de la population. Il nous faut essayer de prévenir et d'éviter les catastrophes car le Gard compte 30 000 bénéficiaires du RSA. Nous avons fait le choix de soutenir financièrement le PIB car les gens ont aussi besoin d'aide, de fléchage pour mieux comprendre leur situation " explique Christian Bastid, conseiller départemental PCF du Gard.

Adopter des nouveaux réflexes économiques, d'autres habitudes de consommation ou mieux comprendre son budget, les frais bancaires ou encore le surendettement tels sont les points d'entrée au PIB mais si vous avez d'autres questions à poser, les conseillers auront peut-être une réponse. " Trouver quelqu'un à qui parler permet déjà d'y voir plus clair, ça fait du bien et peut soulager. Les gens ont parfois honte de venir mais il ne faut pas forcément se sentir coupable d'être dans une mauvaise spirale. Il ne faut pas se croire stigmatisé mais nous allons bientôt accueillir les Gardois directement à la CAF donc la confidentialité sera optimale car n'importe qui peut être allocataire " note Virginie Delefosse, responsable de Service à l'UDAF.

Au centre, Christian Bastid conseiller départemental PCF (Photo Anthony Maurin).

Changement de vie, de situation familiale, d'emploi... Les raisons de la misère peuvent être nombreuses mais une solution est potentiellement disponible auprès des conseillers du Point Info Budget. Pour Lucien Bernard, président de l'Union Départementale des Associations Familiales du Gard, " Cette situation est confirmée par une étude de l'INSEE en Occitanie. Le département du Gard n'est pas épargné, loin de là ! Le Point Info Budget est ouvert à tous et permet à chacun de bénéficier d'un accompagnement ou de conseils de la part de notre service ". Pourquoi peut-on aller au PIB ? Gratuitement, vous serez reçu au sein de plusieurs points de permanence dans le département. Des professionnels expérimentés vous accueilleront en toute discrétion pour évoquer vos difficultés en matière de gestion du budget. À votre écoute, ils vous délivreront des conseils personnalisés dans un cadre confidentiel. Un fléchage très apprécié des Gardois avant une prise de conscience forcément économique de leur consommation au quotidien.

De son côté et en total accord avec les principes de la Banque de France, son directeur gardois, Philippe Saigne-Vialleix, va jouer le jeu de la proximité et s'approprier pleinement cette mission sociale et sociétale. " Nous sommes la seule banque de l'eurosystème à avoir une implantation départementale sur les territoires. Le service à l'économie fait partie de nos missions et cela justifie parfaitement la signature de cette convention. Aller au plus proche de la population est nécessaire car tout le monde est concerné, y compris des salariés qui ont des accidents de vie. Nous avons des connaissances, des outils alors autant les faire connaître ! "

Des séances collectives en entreprise au rendez-vous particulier, le PIB propose un panel intéressant de diagnostics, d'orientation et/ou de solutions. Le PIB sera à Nîmes mais aussi à Alès, Bagnols-sur-Cèze et Générac.

Pour en savoir plus : 04.30.67.70.02 du lundi au vendredi de 9h à 17h. Par mail au pib@udaf30.fr ou directement à l'UDAF, 152 rue Gustave Eiffel AI Grézan 30034 Nîmes Cedex 1.

(Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité