A la uneActualitésSociété

LUNDI SANTÉ Le CHU et la mobilité, une histoire qui roule

Le CHU, loin de l'enfer des embouteillage peut lui aussi être un endroit bucolique (Photo Anthony Maurin).

Quand on y va, ce n'est que rarement pour y passer de bons moments. Mais quand on y va, on est par définition souvent obligé de s'y rendre... le Centre Hospitalier Universitaire de Nîmes Carémeau a fait, dans le cadre de la semaine de la mobilité, une opération en adéquation avec session européenne.

Relayée par le ministère de la Transition écologique et solidaire et de l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), l'événement mettait à l’honneur les bonnes pratiques en matière de transport afin accompagner le changement de comportements vers une mobilité durable. Petit à petit, le CHU donne des outils qui peuvent servir à s'y rendre dans de meilleures conditions, avec moins de stress et à moindre coût.

La mobilité sous toutes les coutures dans le hall du CHU (Photo Anthony Maurin).

Oui, surtout au CHU de Nîmes, les transports et la mobilité sont un point noir. En voiture, se garer gratuitement devient un jeu de piste. En bus, il faut bien calculer son coup pour arriver à l'heure et pour se garer en sous-terrain, il faut bien calculer son coût tout court. Alors l'hôpital permettait d'y voir plus clair sur les autres moyens de transports qui pourraient permettre aux visiteurs d'arriver à bon port sans trop de nuisances.

Dans le hall d'entrée, de nombreux stands d’informations étaient présents. LiO, le service public des transports de la Région Occitanie, Tango, le réseau de bus de l'agglomération de Nîmes sans oublier son espace " vélos tango " dont les visiteurs pouvaient allègrement essayer les nouvelles bécanes sur demande, surtout pour les vélos électriques.

(Photo Anthony Maurin).

Une société s'est démarquée du lot par son attractivité contemporaine. Vous connaissez les sites et applications de covoiturage, la société Scity a présenté sa nouvelle application Ridygo destinée aux personnels du CHU de Nîmes.

En effet, dans le cadre du projet de Responsabilité sociétale et environnemental du CHUN, une communauté a été spécialement créée pour covoiturer entre collègues. L’application, téléchargeable via PC ou smartphone, permet de mettre en relation instantanément les inscrits en proposant les meilleurs trajets possibles. Un parking, de 25 places, dédié aux covoitureurs sera opérationnel dès le début du mois d’octobre sur le site de Carémeau.

(Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité