ActualitésSociété

L’IMAGE DU JOUR Le colonel Laurent Haas prend son commandement

À la tête des gendarmes du Gard depuis son arrivée estivale, le colonel Haas est aujourd'hui officiellement entrée en fonction.

(Photo Anthony Maurin).

Honneur au drapeau, revue des troupes et remises de médailles étaient les aspects annexes à la prise de commandement très officielle du nouveau patron des gendarmes gardois Laurent Haas.

Comme toujours en de pareils cas, le nouveau chef des gendarmes du département a été solennellement intronisé dans ses fonctions. Pour commander ? " Il faut une qualité d'écoute et de dialogue vis-à-vis des hommes que l'on commande mais aussi de la population et des élus du territoire. Le Gard a un caractère et une culture. Nous devons nous efforcer de coproduire la sécurité. La société civile et l'État doivent faire face à l'adversité et à des choses qui bouleversent les centres de gravité. Il faut instaurer la prise de conscience d'une communauté de destin pour maintenir toutes nos activités et assurer la sécurité. C'est un des éléments de résilience ", évoquait le mois dernier le colonel Laurent Haas.

Sur 1 350 gendarmes gardois, 900 sont dans l'active et 450 sont réservistes. Chaque jour dans le département, 150 d'entre eux sont sur le terrain. Ce ne sont pas des sous-gendarmes, c'est un réel effet de cohésion sociale, c'est un travail d'équipe " notait alors le colonel Haas. " Et de reprendre sur son avis concernant le Gard, " je suis heureux de pouvoir exercer le métier que je fais ici. Le département a beaucoup changé, la population aussi. Ce n'est pas le Gard que j'ai connu mais je le retrouve avec plaisir. C'est une heureuse découverte. J'aime la mer et la montagne alors quand vous pensez que le matin vous pouvez skier et que l'après-midi vous pouvez aller à la plage... Je m'émerveille devant une forêt de roseaux, un marais salant, une montagne cévenole, un coin de garrigue. C'est une chance de pouvoir parcourir tout cet espace. On peut aimer la vie non ? "

Le colonel Laurent Haas, à droite, le général Letterman (Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité