A la uneActualités

EXPRESSION Êtes-vous favorable au maintien des menus de substitution dans les cantines scolaires ?

Tous les samedis à 12h, Objectif Gard vous donne la parole. À travers les réseaux sociaux, nous posons une question à nos lecteurs sur un sujet d'actualité. Les résultats du sondage sont à découvrir maintenant.

La fin des repas de substitution à Beaucaire était au menu du tribunal administratif de Nîmes, mardi dernier.

Trois associations - la Ligue des droits de l’Homme, la LICRA ainsi que le Rassemblement citoyen (*) - ont déposé un recours contre la décision de Julien Sanchez, le maire de la Ville. À cette coalition, s’est ajoutée en parallèle le recours du préfet du Gard, Didier Lauga, qui a également fait citer le maire Rassemblement national (ex-FN) devant la justice.

Le litige remonte à décembre 2017. Dans un encart du journal municipal, l'édile annonce la fin des menus sans porc au 1er janvier 2018, les qualifiant « d’anti-républicains. » Instauré en 2009 par son prédécesseur, Jacques Bourbousson, le dispositif concerne alors 150 menus sur les 600 servis dans les cinq cantines de la commune.

Objectif Gard a posé la question à ses lecteurs (sur notre page Facebook) :

Êtes-vous favorable au maintien des menus de substitution dans les cantines scolaires ?

Ce samedi, après avoir totalisé plus de 1400 votes, la tendance est assez partagée même si une majorité de  Gardois semblent favorable à l'arrêt des menus de substitution en restauration scolaire. Dans le détail, 62% des Gardois ne sont pas favorables au maintien. 38% des mêmes votants souhaitent que les repas alternatifs soient maintenus.

Florilège des commentaires de nos lecteurs :

Nico : "Ces menus ont toujours existé, ça ne posait problème à personne bien au contraire, pourquoi subitement ça dérange? J'ai bien mon idée mais bon...."

JC Mat : "Ceux qui ne sont pas contents des repas dans les cantines, qu'ils mangent chez eux et ça pour toutes religions confondues."

Françoise : "On ne dit plus cantine, mais "restaurant scolaire". Toutefois, la cantine n'est pas un restaurant, mais un service rendu qui coûte fort cher au contribuable. On y mange (ou pas) ce qu'on vous donne à manger, point final."

Radouane : "Je ne comprends pas. Ceux qui veulent le menu avec porc le mangent. Pourquoi ne veulent-ils pas de menu de substitution puisqu'ils ne le mangeront pas? Par définition, 100% de ceux qui mangent le menu de substitution, le veulent"

Isabelle: "tant que pour les enfants avec allergies alimentaires ne seront pas pris en compte je ne vois pas pourquoi on prendrait les impératifs religieux au sérieux"

Stéphane : "La cantine scolaire est un service rendu, et en l'occurrence la plupart du temps, c'est un service public... Or non seulement les familles payent ce service, via leur contribution et via leurs impôts locaux, mais dans tout service il y a une notion d'égalité de traitement pour chaque citoyen... Mettre fin au repas de substitution c'est mettre fin au principe d'égalité"

* La démarche est soutenue par la FCPE (Fédération des parents d’élèves du Gard).

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité