Actualités

GARD RHODANIEN Intempéries : Denis Bouad en visite dans les communes sinistrées

Le président du Conseil départemental, Denis Bouad, a passé sa journée de mercredi dans le Gard rhodanien. Et plus précisément dans les communes des vallées de la Cèze et de l’Ardèche touchées par les intempéries du 9 août dernier.

Le président du Département Denis Bouad (3e en partant de la G) était en visite mercredi dans le Gard rhodanien (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Un président venu porter un message : « nous serons à vos côtés pour passer ce cap difficile. »

Car si le très violent orage du 9 août restera dans les mémoires avant tout pour son côté meurtrier, avec la mort d’un homme dans le camp de vacances allemand de Saint-Julien-de-Peyrolas, cette journée a laissé de très nombreux dégâts dans tout le secteur, supérieurs à ceux connus lors des inondations de 2002.

Ainsi, le village de Laval-Saint-Roman s’est retrouvé coupé du monde, le pont de la RD901 ayant été très fortement endommagé par la crue d’un ruisseau, tout comme celui reliant le hameau de Trescouvieux à la départementale. Au Garn, à quelques kilomètres de là, c’est la RD174 qui a été emportée sur plusieurs centaines de mètres. Enfin, à Montclus, la RD901 s’est affaissée et le talus protégeant un pont sur la RD980 a subi une érosion très importante.

Plus de 700 000 euros de travaux

Le tout alors que « ces inondations ont eu lieu début août, alors que les entreprises étaient en congés, rappelle Denis Bouad à l’issue de sa visite. Nous avons eu une réactivité qui fait qu’un peu plus d’un mois après, les ponts de Laval-Saint-Roman ont été rouverts. Je dis bravo à nos équipes. » La route du Garn a elle aussi été réparée. En tout, le Département a dû mettre « plus de 700 000 euros », ajoute le président.

Voilà pour la partie départementale des dégâts. Car il n’y a pas que les routes départementales qui ont souffert du 9 août : de nombreux particuliers ont été sinistrés, parfois très lourdement, et les communes ont elles aussi subi des dégâts importants, notamment sur leurs réseaux d’eau et d’assainissement. Après la visite du sous-préfet le mois dernier qui avait assuré les communes de la solidarité de l’État, c’était mercredi au Département de faire de même : « nous serons aux côtés des collectivités territoriales pour aider sur les dépenses non assurables », a ainsi affirmé Denis Bouad, arguant de la « solidarité départementale. »

Il n’en reste pas moins que le premier degré de cette solidarité consiste en la publication de l’arrêté de catastrophe naturelle, attendu de pied ferme par tous les sinistrés - particuliers comme collectivités - pour débloquer les assurances. Un arrêté qui doit être signé incessamment sous peu. « Il y a urgence », résume Denis Bouad.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité