A la uneActualitésSociété

JEUDI SPORT La Nocturne : sportive, caritative et patrimoniale

La course à pied de cinq kilomètres a lieu ce vendredi soir dans les rues de Nîmes.

(Photo Anthony Maurin).

La Nocturne de Nîmes est à faire, au moins une fois. À faire mais quand on y a goûté, à refaire, forcément.

Le Lions Club Nîmes Alphonse Daudet, créé en 2013, a toujours voulu être un acteur dans la cité et pour satisfaire les besoins de l'enfance, du handicap et de la mal-voyance, il a décidé de créer une course de bienfaisance où la convivialité et la chaleur humaine pèsent un poids nécessaire pour contrer celui du froid du mois d'octobre.

Le départ est prévu à 20h30 des Jardins de la Fontaine (au Bosquet, place Pablo Picasso) pour un tracé de 5 km dans les rues de Nîmes et autour des monuments éclairés. Enfin, c'est un retour aux sources, enfin à la source qui est au programme après avoir traversé les magnifiques arènes chauffées à blanc. En tout ils seront plus de 3 000 à s'aligner au départ !

(Photo Anthony Maurin).

Cette course a permis durant l'année scolaire 2017-2018, de visiter plus de 150 écoles et leurs pensionnaires. Structures de recherche sur les maladies oculaires, accompagnement des personnes déficientes visuelles,  associations d'enfants handicapés... " Nous avons contrôlé prés de 3 600 enfants dont 32 % ont été adressés en consultation ophtalmologique. Nos financeurs et partenaires sont l'Agence régionale de santé (ARS), l'inspection académique du Gard, la CPAM 30, la fondation des Lions de France et les opticiens mutualistes de département. Ainsi, comme partout dans le monde où le "Lionisme" agit, notre devise est  : pour un euro collecté, nous reversons un euro ", évoque le Lions Club nîmois.

(Photo Anthony Maurin).

Si vous ne désirez pas vous inscrire en tant que participants, vous pouvez avoir un rôle encore plus important, celui de bénévole. Et il en faut des gentilles personnes pour encadrer une foule nombreuse de coureurs au grand cœur. Les signaleurs devront placer des barrières et bloquer le trafic aux carrefours le temps de l'épreuve (sécurité coureurs avec les véhicules). Les volontaires aideront à la mise en place des barrières, tables, éclairages, etc. dans le Village des partenaires, et les accompagnants pourront courir auprès des personnes handicapées visuelles ou autres. À chacun sa place et sa mission et la fête sera belle.

Une belle, non, une très belle famille heureuse de courir pour la bonne cause (Photo DR).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité