A la uneFaits Divers

NÎMES « Les crapules » de la gare condamnées : sept arrestations, ce vendredi soir, à l’audience

Ils agressaient et dépouillaient les femmes seules et les adolescents.

(Photo d'illustration)

En décembre 2016 et janvier 2017, un groupe de jeunes majeurs a semé la terreur dans et aux abords de la gare de Nîmes.

Ils ont été lourdement sanctionnés, ce vendredi soir à 19h30, par le tribunal correctionnel de Nîmes, après une journée de débats judiciaires. Les sept renvoyés au tribunal aujourd'hui ont été arrêtés à l'audience et partent en détention à l'instant même. Celui qui est le moins impliqué écope de 3 ans dont 18 mois avec sursis. Les autres sont punis de 4 ans ferme dont 2 ans avec sursis et d'une mise à l'épreuve. Le plus impliqué, désigné comme le chef, a lui été sanctionné de 5 ans ferme.

"On connaissait l'attaque de la diligence par les indiens. On a l'attaque de la gare de Nîmes par les sauvages comme s'est auto-désigné un des prévenus... Je dis sauvage mais je pourrais dire crapule ou racaille", tonne le vice-procureur, Patrick Bottero, qui ne trouve aucune circonstance atténuante au groupe de jeunes majeurs. Le représentant du parquet de Nîmes avait réclamé un mandat de dépôt pour chacun des prévenus. Il a été suivi par le tribunal correctionnel.

Des prévenus qui ont réfuté les faits. Et lorsqu'ils sont confondus par la vidéosurveillance, ils trouvent des excuses ou des stratégies déroutantes de défense... Concernant l'agression d'une dame violemment frappée et tombée au sol pour lui arracher son portable, un des prévenus a osé déclarer qu'elle était " bourrée et qu'ils l'ont aidée à se relever" ! Le tribunal n'a pas apprécié les curieuses déclarations à la barre du tribunal. La juridiction a donc envoyé sept jeunes, âgés de 18 ans à 20 ans, directement en prison après la décision, tombée il y a quelques minutes.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité