Faits Divers

AU PALAIS En pleine journée, il improvise un rodéo sur le parking de la société Coudène

Il est presque midi, ce 14 mars 2017, quand Johan fait un rodéo et de grands dérapages sur le parking de la société Coudène, à Saint-Christol-les-Alès.

Imaginez la tête de la salariée quand sa direction lui signale que sa voiture, bien sagement stationnée sur le parking de son entreprise, vient d’être emboutie par un chauffard ivre. C’est la scène qui s’est déroulée le 14 mars 2017 au sein de la société Coudène, spécialisée dans la brandade de morue. Quelques minutes plus tôt, Johan, avec un gramme d’alcool dans le sang, bière à la main et cigare au bec, décide d’improviser un rodéo sur le parking de cette entreprise. Seulement, il ne maîtrise pas suffisamment sa Peugeot et percute la voiture d’une employée.

S’il n’était pas dans son état normal ce jour-là, il n’a pas l’air beaucoup mieux devant le tribunal correctionnel d’Alès. Tremblant comme une feuille, il écoute la présidente relire les conclusions du psychologue qui trouve que le jeune homme de 29 ans a des « idées délirantes et paranoïaques ». Ce qui se confirme à la barre quand la juge lui demande l’explication de son rodéo.

- J’ai un différend avec une famille. Je sais que les membres de cette famille cherchent à m’attraper.

- Et quel est le rapport avec l’entreprise Coudène ?, recadre la juge.

- Beh, cette famille a des parts dans cette usine, avance-t-il mystérieusement. Et j’ai fait le rodéo pour qu’ils vendent leurs parts.

L’énigmatique explication ne convainc personne et certainement pas le procureur, Sébastien Sider, qui évoque « le manque de cohérence » de Johan. Il requiert six mois de prison avec sursis. Au sortir du délibéré, le tribunal retient l’altération du discernement et condamne le chauffard à quatre mois de prison avec sursis assortis d’une obligation de soins. Il devra enfin payer une amende de 150€ et ne pourra pas passer son permis durant les six prochains mois.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité