A la uneActualitésRCNG NîmesSports Gard

RCN Un « gros coup » à faire face à Narbonne

Pour la 5e journée de Fédérale 1, le Rugby Club Nîmois reçoit Narbonne. En cas de succès, ce serait un "gros coup" pour le coach Armand Mardon.

Charles Robbe effectue son retour face à Narbonne (photo RCN)

Pour le compte de la 5e journée de Fédérale 1, le Rugby Club Nîmois accueille un club historique, le Racing Club de Narbonne Méditerranée. Deuxième rencontre d'une série de trois matches disputés à domicile avec une volonté de répondre présent à une telle affiche. 

Deux victoires, un nul et une seule défaite, en match inaugural et le RCN pointe à la troisième place du classement. "On a fait les efforts pour y accéder maintenant on doit assumer ce statut", met en avant Armand Mardon, le coach nîmois. Les Gardois accueillent le quatrième du championnat, qui talonne avec seulement deux points de moins. "Gagner validerait notre troisième place", poursuit-il.

L'effectif nîmois a t-il les capacités de l'emporter sur ses terres ? "Il y a des signes de fonctionnement qui montrent que j'ai un vrai groupe. Un investissement assez positif qui permet de répondre aux exigences et d'être capables de relever le défi." La venue des joueurs de l'Aude est le premier gros morceau cette saison pour le RCN et constitue une des plus belles affiches de la saison. Mais l'entraîneur est confiant si ses joueurs mettent tous les ingrédients, notamment au niveau de la concentration : "face à ce genre d'équipe, la moindre erreur tu la payes cash. Mais là ce n'est pas des bricoles, ça se matérialise par des points." 

S'imposer serait synonyme d'exploit ? "L'exploit c'est si on fait nul là-bas au retour. À domicile, je parle d'un gros coup." Ce match est positionné au milieu d'une série de trois rencontres disputées à Kaufmann. Face à l'importance dans ce championnat de ne pas perdre des points à la maison, les Nîmois veulent poursuivre après le succès face à Graulhet (35-17). "On vivra la même série à l'extérieur. Si n'on n'assure pas chez nous, là il faudra aller faire des exploits." 

Un adversaire double champion de France

Dans le monde du rugby français, le nom de Narbonne résonne fortement. Le club audois a remporté deux fois le championnat de France en 1936 et 1979. Et disputé 88 saisons dans l'élite du rugby français, une longévité assez rare pour être soulignée. Depuis 2007 et la descente en Pro D2, le club a perdu de sa grandeur, jusqu'à sombrer en fin de saison dernière en étant relégué en Fédérale 1, troisième division du rugby français.

Mais le RCNM reste encore debout. "C'est une équipe costaude par les joueurs qui la composent. Avec la formation Espoirs Elite, ils ont un réservoir de joueurs très intéressant", commente le coach nîmois. Malgré la liquidation de la SASP, Narbonne a conservé un niveau professionnel avec des joueurs sous contrat fédéral et donc un haut niveau de formation.

Pour rester invaincu sur sa pelouse, le RCN pourra compter sur les retours de Orengo, Berger et Robbe. Il est important d'avoir la majorité de ses éléments pour les matches de gala. Le public qui sera certainement au rendez-vous devrait également avoir son rôle à jouer.

Corentin Corger

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité