ActualitésPolitique

TRANSPORTS La société Transdev validée par les élus de Nîmes métropole

À la majorité, les élus communautaires ont confié à l’entreprise Transdev la gestion des transports de l’Agglo, à partir de 2019.

Photo d'illustration du conseil communautaire de Nîmes métropole (Photo : Coralie Mollaret)

Conseil communautaire extraordinaire, ce soir. L’exécutif a demandé aux élus d’approuver le choix du nouveau délégataire des transports en commun, pour la période 2019-2023.

Le 20 septembre dernier, la commission transports de l’Agglo avait choisi de confier la gestion de son réseau à l’entreprise Transdev (relire ici). Ce soir, pour Yvan Lachaud, le président de la communauté d'agglomération nîmoise, « c’est un grand moment ! Sans toucher au réseau actuel et en incluant l’extension de la ligne T1 sud et T2 est-ouest mais aussi, sans remettre en cause les revenus du personnel, ce nouveau contrat nous permet de réaliser une économie de 14 M€ par an ! »

« Un grand moment » pour Yvan Lachaud

Initialement conclu avec la société Kéolis, le contrat avait été résilié l’an dernier par Nîmes métropole. Confrontée à des problèmes financiers, l’Agglo révélait son incapacité à réaliser la ligne T2, dénonçant le « coût exorbitant du contrat avec Kéolis », signé en 2013 sous la présidence du maire Les Républicains de Nîmes, Jean-Paul Fournier.

Assurant de son « opposition constructive », le président du Rassemblement national (ex-FN), Yoann Gillet, a voté favorablement le rapport : « c’est une bonne chose mais nous serons vigilants à la qualité du service public. Par contre, si nous en sommes là aujourd’hui, c’est parce que la majorité de l’époque avait mal fait son travail ! »

La droite veut des engagements

Si le groupe UPNM (Union pour Nîmes métropole), au sein duquel siègent les élus Républicains nîmois, a également approuvé le choix de Transdev, l’élue Claude De Girardi émet quelques critiques. La Républicaine se rappelle « qu’en 2013, il n’y avait qu’une seule entreprise candidate. » Un choix assumé par William Portal, vice-président en charge des transports depuis 2003 sans interruption.

Claude De Girardi revient à la charge et demande « ici et maintenant » des « engagements sur la sécurité des usagers », la pérennité du traitement des personnels ou le maintien des tarifs : « qu’on ne nous demande pas, dans quelques temps, de voter un avenant modifiant les conditions financières pour une entreprise en mal de rentabilité. »

Des remarques que goûte peu le président Centriste de Nîmes métropole. « Ça vous dérange que l’on ait pu réaliser 14 M€ d’économies sur la gestion des transports ! » Et de répliquer en demandant à la mairie de Nîmes de faire de même en « baissant la pression fiscale. Les Nîmois n’en peuvent plus ! » Celui qui fût, jusqu’a encore il y a quelques mois, l’adjoint aux finances de Jean-Paul Fournier sait de quoi il parle.

François Séguy vote contre

Pour la gauche, les engagements ne suffisent pas. « Vous présentez les choses de façon très idyllique.  Mais croyez-vous qu’une société privée va fournir un service identique à moindre coût ? », balance François Séguy (Parti de gauche). Même discours de la communiste Sylvette Fayet qui s’est abstenue sur ce nouveau contrat (*). Enfin, Catherine Bernié Boissard enfonce le clou en soutenant qu’il pèse des « incertitudes » sur ce nouveau contrat. L’avenir dira si les inquiétudes de l’opposition - et de la majorité - étaient justifiées.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

* Sylvette Fayet, Catherine Bernié Boissard, Bernard Clément et Christian Bastid se sont abstenus.

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “TRANSPORTS La société Transdev validée par les élus de Nîmes métropole”

  1. C’est vrai que la majorité de l’époque n’avait pas bien travaillé le dossier transport et que les impôts sont très élevés à Nîmes. Depuis que Fournier a viré Lachaud les choses sont plus claires parce que dites et non cachées.
    Les élections approchent … il en faudrait plus souvent pour qu’enfin ils se préoccupent des administrés qui sont aussi des électeurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité