A la uneActualitésSports Gard

JEUDI SPORT Levant ses ambitions, Enzo Giorgi pense aux JO 2020 à Tokyo

À gauche, Enzo Giorgi, lors de la Coupe du monde Seniors par équipes (photo DR)

Cela fait environ huit mois que le Conseil départemental a lancé la campagne Objectif 2024 qui vise à soutenir quatre sportifs locaux dans la quête de participer aux Jeux Olympiques qui se tiendront en France, dans six ans. Nous avons décidé de prendre des nouvelles de l'escrimeur handisport, Enzo Giorgi. 

Alors qu'il est actuellement en stage à Londres pour préparer une nouvelle saison de compétitions nationales et internationales, nous avons intercepté Enzo juste avant son départ. Majeur depuis cet été, qu'est-ce qui a changé dans sa très jeune carrière ? "J'ai remporté la médaille d'argent à Montréal en coupe du monde seniors par équipes", se réjouit l'escrimeur handisport. Souffrant d'une hémiplégie, une paralysie qui lui rend moins mobile sa jambe gauche, il est autorisé à combattre en fauteuil chez les non valides.

Toutes les compétitions ne sont pas prises en charge par la Fédération française d'escrime. Les quelques 5 000 euros délivrés par le Département sont un véritable soutien pour l'adolescent afin de financer ses déplacements : "cette aide est indispensable et précieuse. Pour tenter d'aller aux JO je dois faire toutes les compétitions." Une somme qui représente, pour donner un ordre d'idée, simplement le coût d'un fauteuil. Le Gardois a des échéances plus tôt dans son viseur : "sans trop les viser, je pense aux JO 2020 à Tokyo. Pour cela il faut que je sois dans les meilleurs au classement mondial. Je vais tenter ma chance. Pour ceux en France, j'aurais 24 ans et un profil plus mature." 

Enzo rêve de défendre les couleurs de la France aux Jeux Olympiques (photo : Laurent Krajewski)

De la maturité. C'est justement dans ce domaine qu'Enzo a progressé avoir après terminé cette première saison internationale chez les seniors. "En juniors, c'est moins posé, il y a plus de folie. Là contre les adultes, on ne réfléchit pas pareil. Ça se joue encore plus dans la tête." Le jeune homme va poursuivre cet apprentissage cette saison et ne lésine pas sur les efforts. Entre le physique et la technique, il s'entraîne 12 à 15 heures par semaine. Enzo mène aussi des études ; un BTS Communication au lycée CCI de Nîmes : "c'est important de gérer correctement le double projet." 

Ce week-end c'est à l'escrime qu'il aura la tête ! Il participe à un tournoi du circuit national à Paris. La saison redémarre tambour-battant avec une compétition au Japon, à Kyoto, en décembre. De quoi déjà avoir un aperçu du pays du Soleil levant...

Corentin Corger

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité