Actualités

L’IMAGE Prise d’armes du colonel Michel, patron de la section de recherches

La cérémonie s'est déroulée, ce jeudi matin, à Nîmes

La prise de commandement du colonel Bertrand Michel ( à gauche sur la photo ) s'est déroulée ce jeudi matin.

Le nouveau patron de la section de recherches de Nîmes est donc officiellement installé. Il est à la tête des militaires en charge des dossiers criminels et délictuels les plus importants du département et de celui de la Lozère. Une cérémonie, qui s'est déroulée en présence du général Lettermann (sur la photo à droite), chef de tous les gendarmes de l'ancienne région Languedoc-Roussillon, a rassemblé ce matin, à Nîmes, les autorités administratives et judiciaires. La section de recherches de Nîmes est composée de 26 gendarmes, avec plusieurs cellules : une d'atteinte aux biens, une autre d'atteinte aux personnes et enfin un groupe "stupéfiants". Ils sont plus particulièrement en charge de la criminalité organisée et de la grande délinquance financière.

Le lieutenant-colonel Bertrand Michel arrive de Clermont-Ferrand où il dirigeait le GIR, le groupe inter-régional en charge de la criminalité organisée. Avant cette expérience en Auvergne, l'officier était à Nanterre dans une structure mixte police-gendarmerie, en charge de la coopération policière internationale. Le nouveau chef de la section de recherches de Nîmes, âgé de 45 ans, a débuté dans une structure d'enquête similaire à la SR d'Angers, avant d'intégrer le bureau des affaires criminelles de la direction générale de la gendarmerie nationale à Paris. Il remplace à Nîmes, le colonel François Devigny, parti diriger la section de recherches de Chambéry.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité