A la uneFaits Divers

NÎMES Violences : « la galerie Wagner c’est notre territoire, les flics ne rentrent pas »

Les policiers ont arrêté dans le quartier de Pissevin, trois jeunes, après des violences vendredi soir, sur les forces de l'ordre.

Trois jeunes ont été arrêtés par le groupe criminel de la sûreté départementale de Nîmes.

Deux majeurs et un jeune mineur de 14 ans ont été placés en garde à vue, lundi soir et mardi matin pour des violences sur des policiers. Un équipage raccompagnait une victime à Pissevin, vendredi soir vers 21h, avant d'être pris à partie par un groupe de jeunes d'une trentaine de personnes. Insultes, menaces, mais aussi projections de cailloux sur la voiture et en direction des forces de l'ordre. Une policière a été blessée et s'est vue prescrire 5 jours d'ITT. Des renforts ont été appelés en urgence sur place pour permettre à l'équipage bloqué à hauteur de la galerie Wagner de pouvoir s'extirper du quartier et d'échapper aux violences urbaines.

Une enquête a été ouverte par le parquet de Nîmes pour essayer de retrouver les auteurs des violences et outrages. Trois d'entre-eux ont été formellement identifiés, ils ont été appréhendés durant les dernières heures. Parmi les agresseurs, un jeune majeur, connu pour être impliqué dans l'affaire dite "des cocktails Molotov" jetés sur les pompiers il y a quelques mois, et qui était sous contrôle judiciaire! Il a reconnu sa participation aux faits de vendredi. Un autre a affirmé durant sa garde à vue : " la galerie Wagner, c'est notre territoire, les flics ne rentrent pas "! La police en a décidé autrement et a interpellé les trois jeunes dans le quartier Pissevin. " Il n'est pas acceptable que des policiers qui raccompagnent une victime dans un quartier soient pris pour cible. Il n'est pas tolérable que les forces de l'ordre soient victimes de violences urbaines ", dénonce le vice-procureur Patrick Bottero. Les majeurs de l'expédition délictuelle devraient faire l'objet d'une présentation, ce jeudi, au Palais de Justice de Nîmes pour une comparution immédiate. Le mineur sera lui présenté à un juge des enfants.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “NÎMES Violences : « la galerie Wagner c’est notre territoire, les flics ne rentrent pas »”

  1. Pfff les flics se font mettre à leurs par des merdeux de 14ans. On touche le fond vivement un chef d’état avec des couilles mais là seul personne qui en a est une femme !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité