ActualitésSociété

GARD Un délégué à la cohésion police-population, à quoi ça sert ?

Déjà en place à Nîmes et Alès, ce poste fait partie des nouveaux dispositifs de la police de sécurité du quotidien mis en place au 1er janvier 2019.

Les DCPP Emmanuel Blanc et Bruno Fuster avec le commissaire général Jean-Pierre Sola (photo Corentin Corger)

Imposé par le ministère de l'intérieur au 1er janvier 2019 dans les quartiers prioritaires à Nîmes et Alès, la DDSP (Direction Départementale Service Public) du Gard a pris les devants en instaurant des DCPP (Délégués à la Cohésion Police-Population) depuis 2009. Jean-Pierre Sola, commissaire général à Nîmes, a profité des rencontres de la sécurité pour faire un point sur l'activité de ces "VRP de la police". 

Dans le cadre des QRR (Quartiers de Reconquête Républicaine), un des dispositifs de la police de sécurité du quotidien, les DDSP sont tenus de mettre en place des délégués à la cohésion police-population, au 1er janvier 2019. Concernant Valdegour et Pissevin, à Nîmes, l'anticipation a été de mise avec un agent en place depuis août dernier. Pour la zone de sécurité prioritaire qui englobe les quartiers du Chemin Bas et du Mas de Mingue, Bruno Fuster est le DCPP depuis maintenant 2010. Une troisième personne, le Commandant Sauvayre s'occupe de toute la ville d'Alès, depuis juin 2017.

Quelle est la mission de ce délégué à la cohésion police-population ? "C'est un policier à la retraite, réserviste qui a du temps à consacrer. Il est une interface entre la population et la police. Je dirai que c'est le VRP de la police dans les quartiers", compare Jean-Pierre Sola, commissaire général. Il a vocation à recueillir les attentes de la population en matière de sécurité et détecter les problèmes. Un déploiement qui s'insère en complémentarité de la participation citoyenne, qui donne l'opportunité à la population de s'investir dans sa propre sécurité. Concrètement, il réalise des réunions d'information pour expliquer les missions de la police. Il gère les conflits de voisinage et entretient des liens étroits avec les commerçants, bailleurs sociaux et représentants des associations. "Les Seniors est la tranche d'âge la plus touchée par les faux démarcheurs. Alors on fait de la prévention auprès de ce public", souligne Bruno Fuster pour détailler une de ses missions.

"Ce dispositif a clairement fait ses preuves, c'est pour ça que nous avons anticipé et l'avons mis en place dans le futur quartier de reconquête républicaine", poursuit Jean-Pierre Sola. Depuis trois mois, Emmanuel Blanc, notamment CRS pendant dix-huit ans et ancien chef adjoint de l'unité de Valdegour, parcourt ce terrain qu'il connaît bien. La connaissance des lieux fait partie des critères recherchés pour que le DCPP soit efficace et légitime auprès des habitants du quartier. La polyvalence dans les services et l'expérience de ses policiers retraités sont des compétences demandées. Il s'agit d'un travail sur du long terme, le temps que la population locale s'habitue à cette présence. Avec la mission de pouvoir apporter des solutions aux problèmes de sécurité dont on lui fait part. "Cela peut même être au niveau de la sécurité routière. On nous a indiqué certains comportements dangereux, alors on a mis en place des contrôles", illustre le commissaire.

Un renforcement du dialogue comme meilleure arme pour régler la question de la sécurité dans les quartiers ? On l'espère. Les premiers résultats donneront rapidement une indication.

Corentin Corger

Comment joindre les DCPP :

Par mail : Nîmes : ddsp30-deleguecohesion1@interieur.gouv.fr                                                                                                Alès : ddsp30-deleguecohesion2@interieur.gouv.fr

Par téléphone : Commandant Fuster : 06 23 11 07 58                                                                                                                          Major Blanc : 06 11 33 70 56                                                                                                                                      Commandant Sauvayre : 07 87 31 33 45

 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité