A la uneActualitésPolitique

ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine

Comme tous les dimanches, Objectif Gard vous propose son cocktail d’indiscrétions politiques. Un apéritif hebdomadaire à déguster sans modération !

Leçon d’élégance par Françoise Dumas. La vie est injuste. Même très injuste avec Françoise Dumas. Pour une fois, avec la future prison, la députée En Marche avait trouvé un combat qui lui tenait à cœur. Depuis des mois, celle qui, au vu de ses choix politiques, est souvent comparée à une girouette, n’a jamais tergiversé, jamais flanché, même pas hésité ! Elle voulait la prison à Nîmes et elle pensait bien la rafler au nez et à la barbe des députés et élus alésiens qui se battent depuis des années (relire ici). C'eut été sa grande victoire, son Musée de la romanité à elle. Hélas, Françoise Dumas a échoué. On l’a appris cette semaine, la prison se fera à Alès. Une décision que la députée nîmoise déplore. Et quand on lui demande si elle ne serait pas un tout petit peu responsable, pas question d’assumer… Pis, on balance les autres : « la décision a été prise au moment où le maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier, était malade ». Pour l’élégance, on repassera. Finalement, il n’y a pas que la vie qui est injuste. Françoise Dumas l’est tout autant.

Denis Bouad futur ministre ou secrétaire d'Etat ? Selon nos informations exclusives, le président du conseil départemental du Gard a été approché ces derniers jours pour intégrer le futur gouvernement d’Édouard Philippe. Il faut dire que Denis Bouad est régulièrement au contact des ministres de passage dans le département.  C'était encore le cas dernièrement avec la venue d'Olivier Noblecourt, délégué interministériel à la Prévention et à la Lutte contre la pauvreté, pour contractualiser la stratégie du "Plan pauvreté" du Gard, l'un des 10 territoires démonstrateurs de France. À Paris, à la recherche d'un nouveau souffle, et dans l'espoir de changer son image de "Président des riches" qui lui colle à la peau, Emmanuel Macron aimerait recomposer le gouvernement Philippe avec quelques socialistes historiques compatibles avec La République en marche (LREM). L'annonce de la nomination des nouveaux membres du gouvernement est attendu en début de semaine. C'est à ce moment là que Denis Bouad devra donner sa réponse. Une décision qui l'implique personnellement et qui déstabiliserait indéniablement le conseil départemental. Un choix cornélien en forme de quitte ou double.

Tortajada sur tous les fronts. Tiens, ça fait longtemps que nous n'en avions pas parlé... Pourtant, l'ex-patron du Parti socialiste du Gard n’a pas dit adieu à la politique. Loin de là... Recensé chez En marche !, Stéphane Tortajada est également l’un des membres fondateurs (excusez du peu) de l’association de Jérome Puech « Magna Nîmes », pour les Municipales de 2020. Pour l'ancien co-listier de la candidate PS en 2014, Françoise Dumas, « la mère des batailles, quand on aime sa ville, ce sont les Municipales. » Seulement à vouloir être partout, on finit par être nulle part…

820 000€ au SDIS. C'est le montant de l’acquisition par le Département d’un bâtiment appartenant au SDIS (Service départemental d’incendie et de secours). La bâtisse est vouée à accueillir la nouvelle unité de fruits et légumes "format XXL" de la collectivité, destinée à alimenter les cantines des collèges en produits frais. Actuellement, 20 collèges de Nîmes sont reliés à l'unité de conditionnement. La décision devrait être actée le 18 octobre en séance publique. 

La petite phrase. Elle a été prononcée de Jean-Luc Chapon, maire d’Uzès et président de la Communauté de communes du Pays d’Uzès. S’adressant au maire de Fons-sur-Lussan, Fabrice Verdier, l’édile glisse au cours d’une conférence de presse : « dans deux semaines, vous prendrez d’autres fonctions au sein de la Communauté. » Lesquelles ? Les intéressés n’ont pas souhaité en dire plus... Si ce n'est : « on compte regarder ensemble le match Nîmes/Saint-Étienne ! » Loin de remettre en cause leur passion du ballon rond, la rumeur d’un ticket aux Municipales de 2020 est de plus en plus persistante dans le duché, Jean-Luc Chapon restant à la mairie et Fabrice Verdier devenant président du Pays d’Uzès et premier adjoint de la ville centre. Wait dans see (Attendre et voir).  

Nîmes : le directeur de la prison sur le départ. Une page va bientôt se tourner à la maison d’arrêt de Nîmes. Daniel Klecha, directeur de l’une des prisons les plus surpeuplée de France,  prendra sa retraite en mars. Arrivé l’année dernière, il n’aura pas fallu longtemps au fonctionnaire pour entrer dans le vif du sujet : agressions, manifestations des surveillants et, en août dernier, le suicide d’un surveillant pénitentiaire âgé de 27 ans. Le ministère de la Justice nommera prochainement son successeur.

Le Club Nouveau Siècle (CNS) ouvre une antenne à Nîmes. En toute discrétion (ou presque !), profitant de la Feria des Vendanges, une délégation emmenée par le président du Nouveau siècle des Hauts de France et maire-adjoint en charge des Sports de la ville de Saint-Quentin (Aisne), Frédéric Alliot, a joint l'utile à l'agréable en installant une antenne locale de ce mouvement politique se revendiquant du gaullisme de gauche et du gaullisme social. Aujourd’hui le Club Nouveau Siècle est présidé par Bernard Reygrobellet. Les présidents d’honneur en sont les anciens ministres Xavier Bertrand et Jacques Godfrain. Aujourd’hui, le Club Nouveau Siècle garde des relations et une certaine proximité avec Les Républicains. Très proche de Xavier Bertrand, ancien maire de Saint-Quentin et président de la Région des Hauts de France, Frédéric Alliot compte aussi parmi ses "amis" sur le réseau social Facebook, la députée gardoise Françoise Dumas. Pour autant, on ignore si la députée macroniste a adhéré au club gaulliste, clairement affiché à Droite, ni si elle était de cette délégation qui a fait une étape remarquée le 15 septembre dernier à la pena taurine Pablo Romero...

La rédaction

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine”

  1. A chacun son combat. La députée choisit celui de gérer les conséquences d’une immigration sans fin. Une immigration qui coûte un pognon de dingue aux Français lorsqu’il faut inverser la tendance par une politique anti immigration et d’expulsion. Ce qui permettrait de libérer un grand nombre de places de prison, de faire des économies considérables que l’on pourrait investir ailleurs.
    C’est à ce niveau qu’il faut réfléchir à l’assemblée nationale. La guéguerre locale pour tirer quelque chose d’une mauvaise politique n’est pas la solution, sur le fond.

    Th.J conseiller Nîmes et Métropole.

  2. Chacun son combat, effectivement ! Tout le monde sait pertinemment que pour le FN (pardon le RN, les mouvements et les rassemblements ont le vent en poupe) il s’agit des prisons et des migrants. Les prisons justement, si on commençait par appliquer la « tolérance zéro » aux élus qui ne respectent pas la loi, on y enverrait un certain nombre d’élus de ce « rassemblement », à commencer par sa cheffe. Quant aux migrants je suis sûr que Thierry Jacob n’en a jamais vu ailleurs qu’à la télévision, et qu’il ne sait pas qu’ils sont souvent bien plus sympathiques et intelligents que les membres de ce « rassemblement ». Quel dommage pour lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité