A la uneFaits Divers

ALÈS Alexandre Théry prend le commandement de la gendarmerie d’Alès

Alexandre Théry, nouveau commandant de la gendarmerie d'Alès. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Ce matin, dans la cour de la gendarmerie d’Alès, Alexandre Théry a pris ses nouvelles fonctions de commandant. À 32 ans, il dirige 165 militaires.

Il y a des signes qui ne trompent pas. Quand on s’étonne encore de bénéficier d’un temps clément à la mi-octobre, de pouvoir prendre un verre de l’amitié à l’extérieur sans avoir à se réfugier dans une salle surchauffée, c’est que l’on vient d’arriver dans le sud. C’est le cas d’Alexandre Théry, le nouveau commandant de la gendarmerie d’Alès. Lui, vient du Nord, de Saint-Amand-les-Eaux. L’homme, longiligne, sérieux, a pris ses fonctions à Alès le 1er août.

Sorti de l’école spéciale militaire de Saint-Cyr en 2009, puis de l’école des officiers de la gendarmerie nationale l’année suivante, il est aussitôt affecté à la communauté de brigades de Domène, en Isère, « un département difficile où il travaille notamment sur les dossiers de lutte contre les réseaux de prostitution », détaille le Colonel Laurent Haas, présent à la cérémonie en compagnie du sous-préfet d’Alès, Jean Rampon. Il restera trois ans en Isère, à la tête d’une équipe de 27 gendarmes. Remarqué pour ses brillants états de service, Alexandre Théry rejoint, en août 2013, la direction générale de la gendarmerie nationale où il s’occupe des réorganisations territoriales, ce qui n’est pas une mince affaire.

Ce jeudi matin, le trentenaire a officiellement pris ses nouvelles fonctions à Alès. Il sera le chef de 165 gendarmes répartis sur un vaste territoire qui s'étend de Génolhac à Saint-Chaptes. « Ma priorité est d’assurer la sécurité du quotidien et de répondre à toutes les préoccupations de la population », a-t-il indiqué avant de s’attaquer à deux grands chantiers : la lutte contre l’insécurité routière et le volet judiciaire avec les homicides.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité