A la uneActualitésHandballSports GardUSAM

USAM Les Nîmois renouent le fil

Vainqueurs sans trembler de Tremblay (29-35), les Nîmois se sont remis dans le sens de la marche. Provisoirement 4e, ils gardent le contact avec les meneurs.

À Tremblay, Benjamin Gallego et les Nîmois sont repartis du bon pied et du bon... bras (Photo : USAM)

Les saisons se suivent et ne ressemblent pas pour l'Usam qui est allée décrocher un nouveau succès sur des terres franciliennes pourtant jusque là peu hospitalières. Vainqueurs de Tremblay, les Nîmois attendent désormais de pied ferme les Nantais pour le compte des 8e de finale de la coupe de Ligue, samedi.

Ceux qui avaient vu les limites du collectif nîmois à travers le prisme de la défaite à domicile face au co-leader invaincu Chambéry (27-32) en seront pour leurs frais. Car après cet acte manqué et un ectoplasme de match, les garçons de l'entraîneur Franck Maurice ont apporté un cinglant démenti aux esprits chagrins et ont remis l'église au milieu du village.

Pour cela il a fallu venir à bout d'une équipe tremblaysienne bien décidée à se faire respecter sur son parquet. Portés par plus de 1 000 supporters qui avaient pour eux les yeux de Chimène, les locaux prenaient l'avantage en début de match (7-4, 13e). "On a fait le dos rond en 1ère période quand on manquait de profondeur en défense pour revenir des vestiaires et prendre les commandes avec autorité. On savait que ça allait être long et compliqué et on n'a jamais paniqué en étant centré essentiellement sur nous", souligne le coach nîmois.

Nîmes actionne le turbo

Mais ça c'était avant que la Green Team lâche les chevaux et que les artilleurs Sanad (6 buts sur 9 tentatives dont 2/3 aux jets francs) et Brasseleur (5/8) ne règlent la mire et passent la gomme à effacer le sourire sur les tronches tremblaysiennes. "Je suis vraiment content de notre performance. Ça prouve qu'on arrive rapidement à se remobiliser après une défaite et à rester soudés. On a fait preuve de caractère et de sang froid pendant la majeure partie du match. C'est une grosse victoire face à une belle équipe de Tremblay", commentait à chaud le dernier cité.

Juste après la pause, Rebichon et les siens reprenaient les rênes pour ne plus jamais les lâcher (15-17. 33e). La main ferme et précise, Prandi et consorts poursuivaient leur travail de sape et faisaient cliqueter le compteur avec une régularité de métronome. Sécurisés par la performance sous le portique d'un Desbonnet retrouvé, les Nîmois maintenaient à bonne distance les Franciliens qui, malgré un ultime rapproché à - 4 (26-30) à 5 minutes du gong, se rendaient à la raison du plus fort qui clôturait sa belle démonstration collective à + 6.

Incontestablement de bon augure avant le choc à domicile, samedi 20 octobre, à 17h15, face à Nantes, vainqueur hier soir à Istres (32 - 35) et leader invaincu en StarLigue... Chaud devant !

Philippe GAVILLET de PENEY

Les statistiques : Desbonnet (11 arrêts dont 1/3 sur penalty) ; Salou (2/2), Suty (1/1), Gallego (3/4), Rebichon (4/5), Dupuy (4/7), Nieto (2/2), Prandi (4/8), George (2/2), Gérard (2/3 dont 1/2 sur penalty),
Sanad (6/9 dont 2/3 sur penalty), Brasseleur (5/8).

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société...

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité