A la uneActualités

UZÈS Le titre de Meilleure boulangerie de France fêté en pleine rue

Il y avait un petit air de coupe du monde de foot ce soir dans le centre-ville d’Uzès.

Le trophée a été présenté à la foule par Antoine Chaparra (au micro) et son équipe (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

À l’occasion de la finale de l’émission télévisée de M6, La Meilleure boulangerie de France, qui opposait la boulangerie la Fougasse d’Uzès à une boulangerie de la Somme, une retransmission avec écrans géants, chaises puis banquet avait été organisée par la Chambre de commerce et d'industrie du Gard.

Il faut dire que la boulangerie uzétienne, gérée par Antoine Chaparra et son épouse Béatrice, avait de bonnes chances de l’emporter. Sa victoire était même connue des principaux intéressés, puisque le tournage s’est déroulé en juillet. Plus de 200 personnes ont assisté à la victoire uzétienne à l’issue de trois épreuves : la confection de pains d’1m30, de brioches tressées de 3 kilos et d’une soixantaine de mignardises.

Il y avait foule à Uzès pour la diffusion de l'émission (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Trois ans après la reprise de la Fougasse d’Uzès, Antoine Chaparra, qui possède également une boulangerie à Sanilhac, a donc décroché le titre convoité par les 64 boulangeries qui ont participé à cette saison de l’émission. « On a du mal à réaliser », lance le vainqueur, uzétien d’origine et boulanger depuis ses 14 ans (il en a désormais 50) à l’issue de la diffusion qui lui a fait revivre le tournage de juillet. « Vous avez porté haut et loin, dans toute la France, les couleurs d’Uzès », le félicitera le maire, Jean-Luc Chapon. Le président de la CCI du Gard, Éric Giraudier, saluera le boulanger, qui est par ailleurs élu à la CCI et mandataire du RSI, « qui en plus de son travail donne aussi de son temps pour les autres entreprises. »

Après avoir partagé le trophée avec toute son équipe, et notamment son pâtissier Cédric Lecocq, Antoine Chaparra a eu un mot pour l’après-victoire : « dès le départ on s’est dit que si on arrivait en finale il y aurait un impact sur l’entreprise. Il faut être prêt à faire face à une forte demande. » D’ailleurs, « ça a déjà commencé il y a quinze jours lorsque l’on a gagné l'étape de sélection de la région Occitanie. Mais on verra ce qui arrivera demain. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

L’émission est à (re)voir ici.

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité